Sélectionné pour vous :  Évaluation à mi-parcours des membres du gouvernement guinéen : « Le processus est bon et il est indispensable », estime un ancien ministre

Grève des magistrats: des citoyens fortement impactés par l’arrêt des activités au TPI de Labé

Suite à la suspension du président du tribunal de première instance de Labé et le substitut du procureur de la même juridiction par le Garde des Sceaux, l’Association des magistrats de Guinée a décidé d’aller en grève pour protester contre cette décision du ministre Alphonse Charles Wright. Déjà dans certaines juridictions notamment à Labé, cette grève des magistrats commence à impacter des citoyens dont certains ont été rencontrés ce lundi, 21 août 2023 par notre correspondant.

Rencontré alors qu’il était venu récupérer des documents, Mamadou Samba Diallo a exprimé toute son indignation face à ce bras de fer entre le ministre de la Justice et l’association des magistrats dont les conséquences se font sentir chez des citoyens.

« Je suis venu ce matin pour récupérer des papiers mais j’ai trouvé qu’ils sont toujours en grève. Là, je n’ai pas autre choix que de me retourner à la maison. Je reconnais que ces magistrats sont dans leur plein droit d’aller en grève mais ces papiers aussi sont urgents pour moi. Cela fait deux semaines que je viens ici mais rien. Actuellement, je suis peiné et je ne peux rien pour l’instant. J’invite vraiment le ministre de la Justice et les magistrats à s’entendre pour éviter de causer du tort aux citoyens », a-t-il lancé.

Même son de cloche chez Diallo Abdoulaye Ousmane, un autre citoyen qui raconte son calvaire : « La semaine dernière, je suis venu déposer des jugements supplétifs afin d’obtenir des cartes d’identité nationales. J’ai des neveux qui doivent rentrer au Sénégal mais je comprends qu’ils ne pourront pas rentrer à la date indiquée. Ils nous avaient programmé aujourd’hui lundi mais nous sommes venus et ils nous ont fait savoir qu’ils sont en grève. Cette grève va beaucoup nous impacter parce que les enfants doivent rentrer dans trois jours et je sais pas cette grève finira quand ? Là, je me demande quelle voie il faudra suivre pour récupérer ces documents. J’invite le ministre et les magistrats à dialoguer et trouver un terrain d’entente parce qu’il y a beaucoup de dossiers en instance », a-t-il fait savoir.

Sélectionné pour vous :  Massacre du 28 sept : l'AVIPA et ses partenaires inaugurent le centre des survivantes de viol et de violences sexuelles

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...