Sélectionné pour vous :  Sortie de Mady Camara : réactions croisées de quelques journalistes sportifs

Arnaque immobilière à Conakry : un concessionnaire loue 6 annexes à 24 personnes pour des centaines de millions

Une nouvelle forme d’arnaque dans le secteur immobilier voit le jour à Conakry. C’est le fait par les propriétaires de maisons d’octroyer une maison en location à plusieurs personnes dans le seul but de les soutirer de l’argent. Une concession abritant six maisons en annexe à Gbessia Camp Carrefour, dans la commune de Matoto est actuellement au cœur d’un énorme scandale qui serait monté par le propriétaire du nom de Yamoussa Soumah.

Ce dernier est accusé d’avoir mis ses bâtiments en location à 24 personnes à qui il aurait retiré des avances de loyer allant d’un an 6 mois à 2 ans. Ces victimes affirment avoir été arnaquées de plusieurs centaines de millions de francs guinéens.

Interrogée par notre rédaction, Aïcha Keïta, l’une des victimes de cette arnaque explique comment elle a tombé dans les filets de ce présumé arnaqueur.

« J’ai payé 15 millions de francs guinéens. Le jour que j’ai envoyé l’argent, il m’a dit que je suis la seule personne ici. Quand je suis revenue, j’ai trouvé qu’une dame a déjà occupée. Il m’a soutiré 15 millions, l’autre à 19 millions, un autre à 17 millions. Quand je suis partie chez le chef du secteur, il m’a dit que Mario [Yamoussa Soumah] a retiré plus de 231 millions de francs guinéens à 50 personnes pour un appartement de six maisons », a-t-elle expliqué.

En colère, Salimatou Soumah, une autre victime demande justice et invite le ministre de la justice à faire face contre ces arnaques.

« Nous voulons notre argent. Il faut que l’État nous aide. Nous lançons un appel solennel au ministre de la justice, monsieur Charles Wright de venir en aide. Ces arnaques là, il faut que ça s’arrête maintenant en Guinée », a-t-elle lancé.

Sélectionné pour vous :  Grogne des Enseignants contractuels à Labé : « Si ces conditions ne sont pas remplies, il n'y aura pas d'examens »

Dans cette affaire d’arnaque, en plus du jeune propriétaire, sa mère qui encaisserait l’argent après le deal est aussi mise en cause par les victimes.

« Les premières tranches de 9 millions 600 mille, quand j’ai versé l’argent des mains de Yamoussa Soumah, il a remis l’argent à sa maman. Après, on a fait le papier, j’ai signé, mon témoin a signé, Yamoussa aussi a signé », a expliqué Aboubacar Youla, un autre victime.

Trouvée chez elle, Hanatou Camara, mère de Yamoussa Soumah réfute en bloc ces accusations. Elle dit n’avoir reçu aucun franc de la part de ces victimes.

« Je ne sais rien de tout celà. C’est mon fils qui a construit. C’est lui qui sait comment il a récupéré l’argent avec les gens. C’est vrai que je l’ai vu avec des démarcheurs, mais je n’ai jamais reçu de l’argent de qui que ce soit », a-t-elle déclaré.

A noter que Yamoussa Soumah, le mis en cause dans cette affaire d’arnaque reste pour le moment introuvable. Le Tribunal de première instance de Mafanco a été déjà saisi du dossier.

A suivre !

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...