Sélectionné pour vous :  Guinée : le Premier ministre Goumou échange avec une délégation du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF)

Kindia: le Premier ministre annonce qu’il y aura au moins 30% de femmes dans le prochain gouvernement

La Guinée à l’image des autres pays du monde, a célébré ce vendredi, 8 mars, la journée internationale des droits des femmes. Et cette année, c’est la préfecture de Kindia qui a été choisie par les autorités pour abriter ces festivités. Une manière de se rapprocher des citoyens de la Guinée profonde.


Présent dans la ville des agrumes où les populations s’apprêtaient malheureusement à accueillir le président de la République, le nouveau Premier ministre a fait quelques promesses aux femmes. Amadou Oury Bah puisqu’il s’agit de lui, a annoncé que 30% des femmes seront dans le prochain gouvernement guinéen.

« Le président de la transition, Général Mamadi Doumbouya a déjà indiqué que pour le prochain gouvernement, au minimum il faudra qu’il ait 30% de femmes », a-t-il indiqué brièvement avant de promettre l’amélioration des conditions de vie des femmes à travers le pays.

« Ici à Kindia, il faut que la campagne agricole de l’année prochaine soit forte parce que nous avons besoin de l’appui des uns pour produire beaucoup pour qu’il ait suffisamment de riz dans les marchés. Actuellement, nous avons besoin de l’Inde pour importer du riz chez nous, et c’est pas du tout normal. Parce que nous avons tout ce qu’il nous faut pour produire suffisamment en riz, en oignons. Aujourd’hui, le Mali est un exportateur d’oignons. Pourquoi pas la Guinée? Donc, nos actions dans les mois à venir en impliquant l’ensemble des services que ça soit les autres départements ministériels. Donc, on se prépare dès à présent pour que l’année prochaine, qu’on sente de manière effective les revenus des femmes pour que la pauvreté puisse reculer. C’est une volonté, et c’est pourquoi j’ai invité le fonds de garantie des entreprises au niveau de l’agriculture d’être opérationnel.

Sélectionné pour vous :  Bagarre entre le procureur de Coyah et un avocat : le Barreau de Guinée annonce le boycott des audiences et une procédure contre le magistrat 

Cette année, le thème retenu est « Accélérer le rythme ». Mais, c’est d’accélérer quel rythme ? c’est d’accélérer le rythme de faire en sorte que nos enfants vivent mieux pour qu’ils soient mieux nourris avec des revenus familiaux qui les permettent d’aller à l’école. C’est la raison pour laquelle lorsqu’on consacre la journée internationale des droits de la femme, c’est en d’autre terme, la fête de l’humanité toute entière parce que la femme est le présent et le futur de l’humanité. En investissant en faveur des femmes, c’est investir pour toute la société. Donc, nous allons accélérer le processus. Nous allons travailler avec les départements ministériels pour mutualiser les efforts pour avoir des objectifs désirables afin que les activités mises en place soient utiles pour la population », a-t-il fait savoir.

 

Kindia, Sam Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...