Sélectionné pour vous :  Procès Oyé Guilavogui : l'affaire renvoyée pour la commission d'office d'avocats en faveur de l'ex ministre

Hadja M’balou Fofana aux femmes: « Nous devons savoir que les défis sont nombreux, nous devons travailler pour montrer la voie à nos filles »

Les femmes de Guinée à l’instar des autres du reste du monde ont célébré ce vendredi, 08 mars, la journée internationale des droits des femmes. C’est la ville de Kindia qui a été choisie par les autorités à cet effet pour abriter cette cérémonie. Pour certaines femmes, cette journée est plus qu’une journée de fête.

C’est du moins ce que laisse entendre Hadja M’balou Fofana, présidente du réseau national des femmes rurales de Guinée. Interrogée sur l’importance de cette journée pour les femmes en dépit des fêtes organisées en leur faveur, l’activiste du monde rural indique que chaque femme, notamment celle de Guinée doit faire de cette journée, une journée d’évaluation sur son développement personnel, mais aussi et surtout sur sa partition dans le cadre du développement socioéconomique de notre pays.

« Le 08 mars n’est pas une fête. Le 08 mars est une journée de réflexion pour nous. Chaque année, nous faisons le constat. A quel niveau nous étions en l’année dernière, à quel niveau nous sommes aujourd’hui et où nous voulons aller l’année à venir. C’est pourquoi nous demandons à toutes les femmes de faire leurs introspections, de faire leurs propres bilans et de se dire à quel niveau nous sommes depuis le 08 mars 2023 jusqu’à aujourd’hui. Deuxièmement, c’est de reconnaître le travail que nos aînées ont fait, de les féliciter parce qu’elles nous ont ouvert la voie. Donc, nous les femmes qui sommes là, nous devons savoir que les défis sont nombreux, nous devons travailler pour montrer la voie à nos filles », a-t-elle lancé.

Sélectionné pour vous :  Funérailles de Djènè Kaba à Kankan : "Aujourd'hui, on ne fera pas de la politique", insiste Dr Ousmane Kaba

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...