Sélectionné pour vous :  Médias censurés en Guinée : RSF exige des réponses claires de la part des autorités

Bah Oury invite les services de sécurité à jouer leur rôle : « Sans cela, tout ce que nous construirons n’aura pas de pérennité »

Souvent, dans les manifestations politiques ou sociales, les forces de défense et de sécurité guinéennes sont pointées du doigt dans les violences physiques contre des citoyens. Dans un franc-parler, le Premier ministre les a invitées à jouer convenablement leur rôle.

Selon Bah Oury, on ne peut pas parler d’union si les citoyens ne se sentent pas en sécurité : « La première règle de la confiance que les populations doivent avoir avec les services de police ou les services de force de l’ordre de manière générale, est l’assurance que devant un homme ou une femme qui porte l’uniforme, on a la sécurité, on a la protection. C’est cela le devoir des services de police, des forces de l’ordre de manière générale. Nous ne pouvons pas organiser l’exercice national pour la réconciliation nationale ; nous ne pouvons pas mettre en exergue au niveau du CNRD la question du rassemblement, si des actions qui concernent la protection de nos compatriotes ne sont pas assumées par les services qui doivent s’acquitter de ce travail pour le compte de la nation tout entière. Je tiens à ce que tout le monde fasse le nécessaire pour que la sécurité de nos compatriotes soit la priorité des priorités de nous tous. Sans cela, tout ce que nous construirons n’aura pas de pérennité », a-t-il laissé entendre.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Deuxième jour de débrayage à la société minière WAP de Boké : « la consigne est connue de tous, pas de travail tant que... »
Laisser une réponse
Share to...