Sélectionné pour vous :  Lansana Komara sur la cherté de la vie en Guinée: "Tout le monde tire le diable par la queue aujourd'hui"

Bendougou (Kindia): le seul hangar qui sert d’école, partagé entre 60 élèves du Franco-arabe

Le district de Bendougou situé à 12 km de la commune urbaine de Kindia souffre d’un gigantesque manque d’infrastructures de base. Composé de 5 grands secteurs, Bendougou est l’un des plus grands districts de Kindia mais qui manque presque de tout, selon le constat du correspondant de Siaminfos.com basé dans la ville des agrumes.

Au secteur Sombadé 2 où notre reporter s’est rendu, la seule école primaire où 60 élèves étudient, est un Hangar en bois, construit pas les citoyens.

<< Comme nous n’avons pas d’école, on s’est donné les mains pour construire un petit hangar ici pour ne pas que nos enfants perdent. On a négocié un enfant pour qu’il donne des cours aux enfants.

Mais ces derniers temps, il y a une ONG de Kindia qui a aidé à prendre en charge cet enseignement. Pour celui de Franco-arabe, c’est nous qui payons. Nous avons des difficultés parce qu’on a un effectif de 60 élèves et on n’a même pas 10 table-bancs.

Ensuite, le hangar n’est pas garanti, c’est juste pour se débrouiller parce que quand il pleut, personne ne peut rester à l’intérieur. L’eau rentre partout. En plus de tout cela, quand les enfants sortent en récréation, il n’y a pas d’eau ni de toilettes. Cela nous préoccupe vraiment », a indiqué Sidikiba Diaby vice-président du district de Bendougou avant que Salifou Soumah, président du district ne renchérisse:

« Nous avons suffisamment d’élèves mais Dieu ne nous a pas donné la chance d’avoir un collège. Quand tu prends de Molota jusqu’à Segueya, il n’y a pas de collège.

Au moins, si toi tu n’as pas mais ton voisin est là, les enfants vont se déplacer pour aller là-bas. Mais ici, dans tous les 6 districts et leurs secteurs, il n’y a pas de collège. À commencer par le district Segueya, Bendougou, Kalikhouré, district Cefan, district Tolin et Kaly il n’y a pas de collège. Cela est une préoccupation pour nous, on a mené plusieurs démarches mais jusqu’à présent, ça n’a pas abouti.

Sélectionné pour vous :  Le Général Sadiba Koulibaly est-il arrêté ? : Ce qu'en dit le ministre de la Défense nationale

Ton enfant peut étudier à tes côtés jusqu’en 6ème année mais arrivé en 7eme année, s’il reste en ville, forcément il va déserter parce qu’il n’y a pas de suivi.

De nos jours, il y a plusieurs de nos enfants qui sont dans cette situation et certains ont déjà abandonné l’école », a-t-il fait savoir.

 

Kindia, Sam Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...