Sélectionné pour vous :  Cellou Dalein à propos du cadre de dialogue: "En Guinée, il y a une crise de confiance profonde entre la junte et la classe politique"

Boké : 5 445 candidats dont 2 265 filles affrontent les épreuves du Baccalauréat unique

Dans la commune urbaine de Boké, c’est le Conseiller pédagogique du ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation (MEPU-A), Souleymane Sy Savané qui a procédé au lancement officiel des épreuves du Baccalauréat unique, à l’école primaire publique du Centre ce vendredi, 16 juin 2023.

La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités locales, éducatives ainsi que des superviseurs nationaux.

D’après les chiffres fournis par l’Inspection régionale de l’Éducation (IRE) de Boké, 5 445 candidats dont 2 265 filles sont inscrits pour cet examen national dans la région.

Au compte de la préfecture, ce sont 2 895 candidats dont 1 206 filles pour 192 surveillants répartis entre 96 salles, selon le directeur préfectoral de l’éducation (DPE) de Boké, Ibrahima Fofana.

Après l’ouverture du pli contenant l’enveloppe de la première épreuve, le conseiller pédagogique du ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation a déclaré:

« Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation me charge de vous transmettre ses salutations. Ne paniquez pas, restez sereins car tout se passera bien et vous allez voir. Ces dispositifs anti-fraude, ce n’est pas pour vous effrayer. C’est plutôt pour la valorisation du mérite scolaire et créer l’émulation en milieu scolaire. Le chemin du succès se trouve dans votre cahier, » dit-il.

Le Gouverneur de la région administrative de Boké, Mamadou Camara par ailleurs Contrôleur général de Police, de son côté, a appelé les candidats à la sérénité, au calme et à la discipline pour honorer leurs parents, enseignants et autorités administratives de Boké.

Pour cette première journée, les candidats vont être évalués dans les épreuves d’anglais, de Mathématiques, de Français et d’histoire.

Sélectionné pour vous :  Lutte contre les violences faites aux femmes en Guinée : "Il faut une grande sensibilisation, mais aussi éradiquer l'impunité" (Asmaou Diallo)

 

Boké, Bailo Bah pour siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...