Sélectionné pour vous :  Siguiri : un violent affrontement entre des citoyens de deux villages voisins fait une vingtaine de blessés graves

Causes de l’infertilité dans les couples: « l’homme est responsable de l’infertilité à 40 % des cas… », selon Dr Daouda Kanté

Définie comme étant une absence de procréation dans un couple où les rapports sexuels sont réguliers pendant au minimum 12 mois, l’infertilité est dans la société africaine source de problèmes dans les couples. Des problèmes qui, souvent, entraînent le divorce chez certains. Et dans la plupart des cas, c’est la femme qui est pointée du doigt. Pourtant, l’homme a bien une responsabilité dans l’infertilité, selon Dr Daouda Kanté.

Dans un entretien accordé à notre rédaction, le Chirurgien et Urologue a d’entrée expliqué les causes de l’infertilité.

 »Un couple qui entretient des relations sexuelles normales pendant 12 mois sans procréer, c’est un couple qu’on peut qualifier de couple infertile. Les causes sont multiples et variées. Ça peut être lié à l’homme ou à la femme, tout comme ça peut être lié aux deux. Il faut savoir que l’homme est responsable de l’infertilité à 40 % des cas, la femme également responsable de l’infertilité à 40 % des cas et 20 % de l’infertilité dont on ne connait pas les causes. Ces 40% aussi, on peut les séquencer. L’homme seul est responsable à 20 % des cas, la femme 20 %. Les derniers cas s’ajoutent aux premiers de la femme, ça fait 40 %. Et les 20 premiers de l’homme, ça fait 40 %. C’est pourquoi on dit que l’homme est responsable de l’infertilité à 40 % et la femme 40 %. Mais il y a 20 % des cas d’infertilité que la science ne parvient pas à définir encore les causes. On les appelle causes « idiopathiques », explique le médecin.

Pour Dr Daouda Kanté, c’est difficile de prévenir l’infertilité parce qu’on ne se rend compte qu’on est infertile que lorsqu’on est à l’œuvre. Cependant, le traitement est possible, dit-il.

Sélectionné pour vous :  Siguiri : un violent affrontement entre des citoyens de deux villages voisins fait une vingtaine de blessés graves

 »C’est difficile de prévenir l’infertilité mais le traitement est possible », poursuit l’Urologue avant d’ajouter:

 »Les examens prénuptiaux devraient tenir compte de ces aspects mais le législateur guinéen n’a pas mis le spermogramme dans les examens prénuptiaux. Ils ont plutôt pensé prévenir les maladies. Lorsqu’ il y a une azoospermie chez un homme, il ne pourra pas faire d’enfant avant que la cause de l’azoospermie ne soit identifiée et traitée. Lorsqu’il y a une agénésie des trompes chez la femme, on ne peut avoir d’enfant quel que soit ce qui va se passer », a indiqué notre interlocuteur.

 

Ibrahima CAMARA pour Siaminfos.com.com

Laisser une réponse
Share to...