Sélectionné pour vous :  Labé : la clinique Djogoma finalement fermée par le Directeur préfectoral de la Santé

Cellou Baldé de l’UFDG: « En réalité, le CNRD a divisé la classe politique »

Depuis la prise du pouvoir par le CNRD le 05 septembre 2021, certains observateurs estiment qu’il y a une certaine division de la classe politique guinéenne.

Interrogé à ce sujet, Cellou Baldé, responsables des fédérations de l’intérieur du pays du parti Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), dit clairement que c’est le CNRD qui est responsable de cette division.

C’est un secret de polichinelle, en Guinée, il y a des acteurs politiques qui soutiennent les actions du CNRD et qui prennent part au cadre de dialogue. Et, y a d’autres qui sont critiques et catégoriques face à de nombreuses décisions de la junte, qui sont mis à l’écart. Selon Cellou Baldé, cette division est occasionnée et entretenue par le Conseil national du rassemblement pour le développement.

« En réalité, le CNRD a divisé la classe politique. Parce que pendant cette période d’exception, nous ne devons pas nous retrouver en face d’une mouvance. Mais le CNRD depuis que nous avons déposé les premiers mémos et que les mémos ont été analysés, nous nous étions dans la logique de retour imminent ou rapide à l’ordre constitutionnel. C’est vu de cela que tous ceux qui ont parlé de 32 mois, de trois ans pour la durée de la transition, il y en a même qui ne se sont pas gênés de dire que le CNRD doit terminer le mandat du professeur Alpha Condé. Et donc, le CNRD nous a caricaturés, ils ont pris des partis qui ont proposé relativement une durée très longue et ils ont commencé à les entretenir. Alors aujourd’hui, c’est une situation de fait, le CNRD au lieu de s’occuper du retour à l’ordre constitutionnel et faire de la classe politique des acteurs privilégiés pour qu’ensemble nous puissions discuter des questions fondamentales pour ce processus de retour à l’ordre constitutionnel, notamment la constitution, le code électoral, l’organe de gestion des élections, le fichier électoral, ils se sont lancés dans une aventure périlleuse qui nous mène là où nous sommes aujourd’hui », a-t-il accusé.

Sélectionné pour vous :  Cellou Dalein irrité sur le cas Ibrahima Diallo : « La folie liberticide de la junte au pouvoir en Guinée est bien loin de s’estomper »

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...