Sélectionné pour vous :  Crise d'oignon en Guinée : un bateau contenant 567 tonnes accoste au Port, un autre de 40 conteneurs attendu ce jeudi

Charles Wright prodigue des conseils à son successeur : « Ne fermez pas votre porte aux magistrats »

Au ministère guinéen de la Justice et des droits de l’homme, Alphonse Charles Wright a passé la main ce vendredi, 14 mars à Yaya Kaïraba Kaba, son successeur. L’ancien Garde des sceaux a profité de l’occasion pour donner quelques conseils au nouvel entrant.

Cette cérémonie de passation de service a eu lieu à la chancellerie. Une opportunité saisie par Charles Wright pour réaffirmer sa disponibilité en cas de besoin du nouveau ministre de la justice.

« Cher Doyen, vous pouvez être convaincu d’une chose et être rassuré davantage que je reste et demeure à votre entière disposition pour tout besoin, pour toute mesure d’accompagnement. Je crois que vous méritez, vous êtes de la maison. Il serait mieux que je vous prodigue des conseils : le tout premier conseil, c’est de vous dire d’être très courageux. Cela signifie tout simplement assumer la plénitude de vos fonctions. Il faut avoir le courage de le faire. Parce que quand vous décidez de lutter contre ça, votre vie ne sera pas épargnée, celle de votre famille et tout ce qui en suit. Je vous prie de ne jamais trahir la vision du patron (Général Mamadi Doumbouya). Il tient à la justice. Il faut avoir le courage de dire NON quand c’est nécessaire de protéger l’Institution judiciaire. Les magistrats en ont tant besoin, la justice en a tant besoin. Doyen, ne fermez jamais votre porte aux magistrats », a-t-il lancé.

Ces quelques conseils de Charles Wright semblent pris avec attention par Yaya Kaïraba Kaba. Dans son discours de circonstance, le nouveau Garde des sceaux, ministre de la justice et des droits de l’homme, a promis de travailler pour rendre la justice davantage accessible aux justiciables.

Sélectionné pour vous :  Mois de l'enfant à Boké: zoom sur l'exploitation des mineurs dans le petit commerce, qui prend de l'ampleur dans cette ville minière 

« Je m’inscris dans la logique de continuer les actions qui sont de nature à répondre aux attentes de la population en termes d’accès à la justice et en termes de réponse judiciaire aux infractions dans le respect des droits de l’homme. Dans cette dynamique, je m’engage à respecter la feuille de route et les axes stratégiques découlant de la lettre de mission de notre département. Je veux parler de l’accès aux droits et à une justice de qualité pour tous, de la garantie de l’indépendance et de la redevabilité du pouvoir judiciaire, du renforcement de l’efficacité et performance des institutions judiciaires et pénitentiaires, la jouissance en fin effective des droits de l’homme pour tous », a-t-il rassuré.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...