Sélectionné pour vous :  La présidente du Conor sur l'organisation de la CAN 2023 : « Pour que la Guinée soit prête, il faut... »

Exécution du chronogramme de la transition : « Nous ne sommes pas en retard » ( premier ministre )

Contrairement à ceux qui estiment que la mise en œuvre du chronogramme de la transition traîne les pas, le premier ministre chef du gouvernement affirme le contraire. Il l’a fait savoir dans un débat sur les ondes de la télévision nationale. Selon Dr Bernard Goumou, le recensement général de la population et de l’habitat, premier point du chronogramme de la transition qui l’élève à 38 millions de dollars est bouclé et que des efforts sont fournis pour mobiliser la totalité du montant restant.

<< Nous ne sommes pas en retard sur le chronogramme de la transition. Aujourd’hui pour le retour à l’ordre constitutionnel la Guinée a besoin de 600 millions de dollars. Le premier point des 10 points du chronogramme de la transition c’est le recensement général de la population et l’habitat le RGPH4. Sur 38 millions de dollars pour son exécution l’État a exprimé sa bonne foi en participant à 60% et les partenaires 40%, ce qui fait que sur ce premier point le budget est bouclé, l’argent est disponible >>, indique Dr Bernard Goumou.

Cependant, le chef du gouvernement guinéen a affiché la volonté des autorités de la transition à mobiliser les fonds pour mettre en œuvre les 10 points du chronogramme de la transition.

<< Nous sommes dans la dynamique de mobiliser des fonds avec les partenaires. L’Union Européenne a déjà signé un accord avec madame la ministre du plan pour 25 millions d’euros pour soutenir ce chronogramme de la transition, nous avons également les États-Unis qui à travers deux ONG qui nous aident dans le processus de retour à l’ordre constitutionnel sur le plan technique, nous avons l’OIF, la francophonie et également l’AFD qui a mis à la disposition de l’État guinéen 5 experts qui travaillent avec le MATD et avec le conseil national de transition sur tous qui est texte >>, laisse entendre le premier ministre.

Sélectionné pour vous :  La présidente du Conor sur l'organisation de la CAN 2023 : « Pour que la Guinée soit prête, il faut... »

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...