Sélectionné pour vous :  Évasion dans certaines prisons guinéennes: Ce qu'en dit Mamadou Kaly Diallo de la baïonnette intelligente

Conakry/ fête de Tabaski : Le prix d’un mouton varie entre 2 et 5 millions gnf

Les fidèles musulmans de Guinée s’apprêtent à célébrer dans quelques jours la fête de l’Aïd-al Kebir. Mais le constat sur le terrain révèle encore cette année que le prix du mouton est revu à la hausse au grand dam des fidèles dont la plupart pour s’offrir une bête, sont dans l’obligation de dépenser entre 2 à 5 millions de francs guinéens. C’est du moins le constat fait par un des reporters de Siaminfos.com ce lundi, 26 juin 2023 au parc à bétail, situé au carrefour Yembeya dans la commune de Ratoma.

Rencontré sur place, Ibrahima Sory Camara qui dénonce cette flambée du prix de bétail, dit avoir acheté un mouton à plus de deux millions gnf. Ce, après de longues minutes de négociation avec le vendeur.

« J’ai acheté cette bête à 2 200 000 francs guinéens. Franchement, ils ont beaucoup augmenté les prix. Le mouton coûte actuellement très très cher. Ce n’est vraiment pas facile d’avoir un mouton. L’année passée, j’ai acheté un mouton à 1 600 000 francs guinéens. Et cette année, j’ai acheté à 2 200 000 francs guinéens dans le même coin  », a-t-il martelé avant d’ajouter:

 » Je demande au gouvernement de nous aider à pouvoir convaincre les commerçants de diminuer les prix, de ne pas chercher à avoir des bénéfices à 100%. Juste un peu de bénéfice, ne pas exagérer  », ajoute Ibrahima Sory Camara.

Interrogé sur cette hausse du prix du bétail à quelques jours de la fête du mouton, un vendeur explique:

 » Cette année, on a envoyé beaucoup de bétails en provenance de Mali Bamako mais Il n’y a pas d’engouement par rapport à l’année dernière. On a des moutons à 5 000 000 de francs guinéens, 4 000 000, 3 500 000, 3 000 000, 2 000 000. L’année passée, on revendait certains moutons en provenance de Mali à moins de 2 000 000 de francs guinéens. Mais cette année, ce n’est pas le cas parce qu’on achète cher. Si avant on achetait à 80 000, 90 000 francs CFA une tête, cette année on achète à 125 000 ou 130 000 francs CFA, si tu évalues cela en franc guinéen, en plus des frais de transport, tu ne pourras pas revendre à moins de 2 000 000 de francs guinéens  », explique-t-il.

Sélectionné pour vous :  Lancement des premières épreuves du CEE à Labé: la presse empêchée d'accéder aux centres d'examen

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...