Sélectionné pour vous :  Mamou: un "faux" militaire mis aux arrêts, après avoir ouvert le feu sur un policier (procureur)

Fête de Tabaski à Siguiri : le prix des moutons varie entre 1 500 000 à 7 000 000 GNF

À quelques jours de la fête de Tabaski, la cherté du prix des moutons sur le marché se fait sentir. Clients et vendeurs sont à couteaux tirés et n’arrivent souvent pas à trouver un terrain d’entente par rapport au prix.

Si les citoyens crient à une hausse vertigineuse du prix des bétails, les vendeurs par contre pointent du doigt accusateur les dépenses qu’ils effectuent à la frontière guinéeo-malienne à travers le dédouanement mais aussi la hausse exorbitante du prix des bétails en République du Mali où ils se procurent.

Rencontré au parc à bétail, le jeune vendeur de moutons Abdoulaye Sow a expliqué les raisons de la hausse des prix.

 »Les moutons sont extrêmement très chers en République du Mali pendant l’approche de la fête de tabaski et c’est de là que nous nous partons acheter pour venir les revendre en guinée. Donc si nous achetons des détails à des coups très élevés, nous serons aussi obligés de les écouler à des coups aussi très élevés, c’est la première raison. La deuxième raison est que les tarifs du dédouanement ont aussi grimpé au niveau de la frontière. A cela, s’ajoute aussi la montée du franc cfa en ce moment précis », a-t-il indiqué.

De leur côté, les citoyens quant à eux, parlent de la mauvaise foi des vendeurs qui, selon eux, cherchent à augmenter les prix de moutons à chaque fête de tabaski.

 » Présentement, nous les pauvres citoyens, n’arrivons pas à acheter de très bons moutons car, les coûts sont insupportables. À chaque fête de tabaski ils augmentent les prix sous prétexte que les choses sont devenues chères au Mali et même à la frontière. Alors pourquoi ils deviennent pas chers avant et même après la fête ? Ce qui est sûr ils (vendeurs) profitent seulement du moment pour s’enrichir dans le dos des pauvres citoyens avec leurs arguments fallacieux. Pour finir, nous demandons à l’Etat guinéen de s’impliquer sans quoi nous les pauvres citoyens seront incapables de s’en procurer du mouton pour la fête », a laissé entendre Fodé Camara citoyen.

Sélectionné pour vous :  Doumbouya et Cie ont-ils échoué dans la conduite de la transition ? : "D'autres Guinéens plus honnêtes et compétents vont le faire à leur place" (Aliou Bah)

À préciser que le prix du mouton varie entre 1 500 000 fg à 7 000 000 fg depuis maintenant une semaine.

Affaire à suivre !

 

 

Depuis Siguiri Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...