Sélectionné pour vous :  Vers la reprise des manifestations en Guinée : Mamadou Sylla exprime une crainte

Conakry : la 4e édition du forum de l’étudiant guinéen lancée par le Premier ministre, Dr Bernard Goumou

La 4e édition du forum de l’étudiant guinéen a démarré ce mercredi, 06 décembre 2023, à Conakry. La cérémonie d’ouverture a eu lieu dans la salle du congrès du palais du peuple sous la présidence du Premier ministre, chef du gouvernement. Dr Bernard Goumou et accompagné du président du conseil national de la transition, ainsi que plusieurs cadres du gouvernement, notamment les ministres sectoriels de l’éducation.

Selon les autorités, ce forum est une nette occasion pour les étudiants mobilisés en grand nombre de faire des plaidoiries auprès des autorités pour l’amélioration de leurs conditions de vie et d’études.

« Études supérieures et pratiques professionnelles, le défi de compétences et de l’employabilité », c’est sous cette thématique que cette quatrième édition du forum de l’étudiant guinéen se tient après trois années de pause. Ce forum qui va durer trois jours, du 06 au 08 décembre, va permettre des formations, des rencontres, des échanges et des expositions sur les réformes du sous secteur de l’enseignement supérieur en cette période de refondation et de rectification institutionnelle, a-t-on appris.

Une occasion en or pour le président du collectif des étudiants du public de plaider pour des conditions d’études des apprenants guinéens.

« L’équipement des laboratoires universitaires nous permettra de lier la théorie à la pratique. Car nous apprenons des connaissances en classe, mais la compétence elle, se trouve sur le terrain. L’installation du réseau wifi dans toutes les écoles et université. L’accès à l’internet est un outil important pour nous élèves et étudiants mais aussi pour tous les citoyens. Il favorise notre apprentissage et nous permet de développer d’autres compétences dans plusieurs domaines de la vie. Alors, c’est vraiment une urgence. L’augmentation du nombre de bus universitaires et la construction des dortoirs universitaires », a sollicité Mariko Sidibé.

Présent à cette cérémonie, Dr Dansa Kourouma, président du conseil national de la transition (CNT) a saisi l’opportunité pour mettre le curseur sur la nécessité de la refondation des institutions éducatives pour le développement rapide de notre pays.

Sélectionné pour vous :  Guinée : Colonelle Aminata Diallo dit tout sur le bilan la Caisse Nationale de Prevoyance Sociale depuis son arrivée

« Nous devons reconnaître les succès passés tout en acceptant les lacunes présentes. L’éducation est le socle sur lequel repose le développement d’une nation, et pour que la Guinée prospère, nous devons repenser notre approche de l’enseignement supérieur. Cela ne signifie pas simplement apporter des modifications mineures, mais plutôt entreprendre une refondation complète de nos institutions éducatives. La première étape de cette refondation consiste à évaluer et à moderniser nos programmes académiques. Le monde évolue rapidement, et nos étudiants doivent être préparés à relever les défis de la société », a lancé le président du CNT.

Cette insertion socioprofessionnelle des étudiants doit passer par l’intégration des programmes flexibles qui encouragent l’innovation, la créativité et la pensée critique, selon Dr Dansa Kourouma.

Face à cette interpellation, la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation ne passe pas outre. Dre Diaka Sidibé rassure que « le forum de l’étudiant guinéen en cette quatrième édition, se veut un espace inédit, orienté vers les compétences et l’employabilité. Le thème de cette édition, études supérieures et de pratiques professionnelles: le défi de compétences et de l’employabilité reflète notre engagement collectif envers l’excellence académique, la recherche innovatrice et l’employabilité de nos étudiants », a fait savoir Dre Diaka Sidibé. Selon le Premier ministre qui a lancé cette cérémonie d’ouverture du forum de l’étudiant guinéen, le gouvernement ne ménagera aucun effort pour améliorer la qualité de l’enseignement au niveau pré-universitaire supérieur, en réadaptant les programmes d’enseignement au monde du travail.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...