Sélectionné pour vous :  Des acteurs du dialogue inter guinéen en colère contre Mory Condé : "S'il n'annule pas son communiqué, nous allons demander son départ"

N’zérékoré : l’épouse du colonel Mamadi Doumbouya finance 43 groupements agricoles à près de 900 millions

Dans le cadre du soutien aux activités de développement durable et l’amélioration des conditions d’existence des femmes en milieu rurale et à faibles revenus, la 1ère Dame République à travers l’ONG Action Commune pour Développement Durable vient de lancer un nouveau projet en région forestière. Plusieurs dizaines de groupements féminins bénéficient d’un accompagnement financier de la part du gouvernement guinéen.

« Du fait que notre première Dame, l’épouse de notre Papa, le Colonel Mamadi Doumbouya, a eu l’initiative d’appuyer les femmes pour leur autonomisation en République de Guinée, accompagnée par Madame Christelle, qui suit particulièrement la fédération des rizi pisciculteurs de la Guinée forestière, une instance composée de 598 femmes, donc cette fédération a reçu un financement de 662 millions de francs guinéens pour la construction d’une écloserie de silure clarias et de tilapia mais également une unité de fabrique d’aliments pour poisson », a détaillé Angèle Kolou Koivogui, Directrice exécutive de la fédération des rizi pisciculteurs de la Guinée forestière à l’entame de la cérémonie de remise des premiers appuis financiers aux groupements féminins.

Plus de 72 groupements féminins identifiés par les points dans diverses activités génératrices de revenus dans la région administrative de N’zérékoré bénéficient de l’accompagnement financier du gouvernement guinéen. Le but est de soutenir les activités de développement économique de ces structures féminines afin d’améliorer les conditions de vie des femmes en milieu rural. Georges Balamou est le coordinateur régional de l’ONG Action Commune pour Développement Durable (ACDD)

« C’est la remise des fonds d’accompagnement aux groupements de femmes qui oeuvrent sans relâche pour l’amélioration des conditions de vie de nos populations à travers les activités génératrices de revenus qui naturellement concourent à l’autosuffisance alimentaire, à la lutte contre la faim, la malnutrition, la sous-alimentation et la pauvreté », a-t-elle indiqué.

Sélectionné pour vous :  Concours pour la fonction publique : le ministre Julien Yombouno reporte la date de clôture des inscriptions

Le lancement officiel de ce projet d’appui au monde rural est présidé par le gouverneur de N’zérékoré. Il connaît la mobilisation massive des organisations paysannes de la région notamment les femmes.

« C’est un capital qui va vous permettre de créer des activités génératrices de richesses. Cette richesse que vous allez obtenir vous permettra de lutter contre la pauvreté parce qu’on estime qu’une femme est une couche qui est essentiellement vulnérable, » a indiqué Lamine Kéïta, Gouverneur de la région administrative de N’zérékoré.

Pour cette première tranche, 43 groupements agricoles reçoivent la bagatelle de 890 millions de francs guinéens. Ce montant devrait booster les activités économiques de ces organisations paysannes en vue d’une amélioration substantielle des conditions de vie dans l’arrière-pays.

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...