Sélectionné pour vous :  Procès du 28 sept : les avocats constitués dans le dossier suspendent leur participation

Débat Constitutionnel : l’Association des greffiers demande la réclusion criminelle à perpétuité contre tout auteur d’un coup d’Etat

Lancé le 15 mai dernier, le débat autour de la nouvelle Constitution en Guinée a pris fin ce vendredi 02 juin 2023. Au cours de ce débat devant les conseillers nationaux de la transition à l’hémicycle, des entités socioprofessionnelles du pays ont fait leurs propositions pour la rédaction de la nouvelle constitution.

Lors de cette dernière journée, l’occasion a été donnée à l’Association des greffiers de Guinée de faire sa proposition. Et, l’Association a de facto demandé d’écrire dans la nouvelle constitution à venir, que les magistrats et les greffiers sont soumis dans l’exercice de leurs fonctions, à la notoriété de la loi. Mettre dans la constitution à venir, les institutions juridictionnelles, la Cour Suprême, la Cour des Comptes, la Cour Constitutionnelle et la Haute Cour de Justice. Ressortir clairement dans la composition, un service de greffe dirigé par un directeur de greffe ou un chef de greffe  », a formulé l’Association des greffiers de Guinée, qui s’est également prononcée sur les coups d’État.

 » Écrire dans la constitution à venir, que les forces de défense et de sécurité sont républicaines. Elles sont au service de la nation, elles sont apolitiques et soumises à l’autorité civile. Et que tout coup d’État, qu’il soit civil ou militaire, est un crime indescriptible unique à la réclusion criminelle à perpétuité  », a rapporté Mamadou Foré Oularé.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Examen d'entrée en 7eme année à Boké : Le gouverneur lance les premières épreuves à l'école du Centre
Laisser une réponse
Share to...