Sélectionné pour vous :  Makanera Kaké s'enorgueillit du bilan d'Alpha Condé: "Quand nous étions là, y avait Internet et le courant 24h/24"

Insécurité à Kindia : un véhicule de transport en commun attaqué par des coupeurs de route, des millions gnf emportés

L’acte s’est passé le vendredi dernier. Chauffeur de son état, Ousmane Sylla a été agressé par les coupeurs de route à Kindia alors qu’il quittait au Mali. Rencontré ce mercredi, 10 janvier, 2024, la victime nous a raconté sa mésaventure.

Blessé à la nuque à cause des coups reçus de ses ravisseurs, Ousmane Sylla n’arrive toujours pas à se remettre de cette nuit dans laquelle lui et tous ses passagers ont été attaqués par les hommes armés sur la route de Kindia. Notre interlocuteur a fait savoir que les assaillants leur ont retiré tous leurs biens.

« C’était le vendredi, on quittait Bamako. Dans les environs de 22h-23h entre Kindia-Conakry, il y a une partie qu’on appelle Guèmèkhory, c’est là où les bandits nous ont attaqué. Ils étaient armés. Au nombre de 4, trois avaient des armes. Lorsqu’ils nous ont attaqué, ils m’ont demandé la clé de la voiture, je l’ai donnée et un parmi eux a pris le véhicule pour nous conduire à une destination inconnue. Durant cette marche, ils m’ont fait descendre dans la brousse, en me demandant de donner tout ce que j’ai. Je leur ai dit que je n’ai rien. C’est ainsi qu’ils mon tabassé, en me retirant tout ce que j’avais sur moi. Une somme de trois millions de nos francs et mes deux téléphones. A cause des coups, j’ai perdu connaissance et ils m’ont mis dans le coffre. Ainsi, ils ont pris tout ce qu’ils ont voulu prendre dans le bagage des passagers et ils sont partis à bord des motos. Nous sommes restés là-bas jusqu’à 7h du matin pendant que je saignais. Un motard nous a trouvé et il m’a transporté à l’hôpital. Ils ont pris beaucoup de choses, les pertes sont énormes, je ne peux pas savoir exactement combien, mais ils ont pris beaucoup de Bazins et d’argent des passagers aussi », a-t-il expliqué.

Sélectionné pour vous :  Retrait des billets de 10 000 GNF série 2012 : cette importante note circulaire de la Banque Centrale de Guinée (BCRG)

Selon ce chauffeur, un constat a été effectué au lendemain par une équipe de la gendarmerie de Kindia. Mais jusqu’ici, aucune suite favorable, regrette-t-il. C’est pour cette raison qu’il attire l’attention des autorités sur les difficultés auxquelles ils sont confrontés sur la route Conakry-Bamako.

« Actuellement sur la route Conakry-Bamako, les chauffeurs ne sont pas en sécurité. De Kourémalé à Bamako, nous sommes confrontés à de nombreuses difficultés. De Dabola à Conakry aussi, la même chose. Tout ça, à cause des coupeurs de route. L’Etat doit vraiment nous aider à trouver une solution à ce problème », a-t-il lancé au micro de Siaminfos.com.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...