Sélectionné pour vous :  Construction de routes à Siguirikoura (Siguiri ): le directeur préfectoral des travaux publics "déçu" de l'entreprise SAFA 

RN Faranah-Mamou: un véhicule de transport en commun attaqué par des coupeurs de route, une forte somme d’argent emportée

Dans la nuit du mardi à mercredi, 8 novembre 2023, un véhicule de transport en commun en provenance de N’zérékoré pour Labé a été attaqué par des coupeurs de routes. L’acte s’est passé sur le tronçon Faranah-Mamou aux environs de 1 heure du matin. Et selon nos informations, les assaillants qui ont fouillé les passagers jusque dans les parties intimes, ont emporté une énorme somme d’argent et des objets de valeur.

Interrogé, Ibrahima Sow, le chauffeur du véhicule est revenu sur le déroulement de l’attaque.

« Je quittais N’Zérékoré pour Labé. Arrivé sur la colline de Berteya, nous avons été rattrapés par des hommes lourdement armés sur deux motos. Ils nous ont intimé de nous arrêter, j’ai optemperé. Ils m’ont demandé de descendre. Par la suite, ils m’ont obligé de rentrer dans le coffre, puis ils ont fermé. L’un d’entre eux a repris le volant du véhicule pour nous conduire dans la brousse. Tous les passagers ont été déshabillés et fouillés systématiquement. Tous les bagages ont été descendus. Ils ont pris tout ce dont ils ont besoin. Puis, ils ont récupéré tous les téléphones portables des passagers, en demandant les codes secrets de leurs comptes. Mais à vrai dire, ils n’ont récupéré avec moi qu’une somme d’un million de francs guinéens. Quand ils ont fini toute cette opération, ils ont pris le numéro de la plaque de mon véhicule et m’ont menacé que si jamais je déclare plus que ce qu’ils ont pris, partout où ils me verront, qu’ils vont finir avec moi. C’est avec cette bâche en treillis qu’ils ont couvert les passagers jusqu’à ce qu’ils aient fini de fouiller l’intérieur du véhicule. Heureusement, personne n’a été battu, ni blessé », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Labé : l’inspection régionale de la santé dresse le bilan de ses activités réalisées en 2023 et exprime un besoin urgent en personnel

De son côté, Oumou Hawa Bah, passagère victime, a expliqué ce que les assaillants ont pris dans ses bagages.

« C’est aux environs de 1 heure du matin que nous avons été attaqués. Je quittais la Côte d’Ivoire. Ils ont récupéré tous nos biens. Les premiers assaillants étaient au nombre de trois. Quand ils nous ont conduits dans la brousse, je les ai entendus dire au téléphone: rejoignez-nous à l’endroit habituel. Quelque temps après, deux autres sont venus. Ils détenaient des fusils et des couteaux. Ils nous ont déshabillés avant de nous fouiller. Personnellement, je ne sais pas ce qu’ils ont pris exactement dans mes bagages. Ils ont emporté quand même 15 paires de chaussures toutes neuves, tout l’argent que contenait mon sac, un téléphone portable Samsung A73. Nous demandons auprès des autorités de sécuriser les citoyens et leurs biens » a-t-elle lancé.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...