Sélectionné pour vous :  Coupures intempestives de l'électricité en Guinée : un consultant et ingénieur électrique donne les "réelles" causes 

Des femmes de Yimbaya manifestent contre la cherté de la vie : « Rien ne va dans ce pays » (manifestante)

Très tôt ce lundi, 19 février 2024, des dizaines de femmes de Yimbaya sont sorties sur la route pour manifester leur colère. Cette manifestation a momentanément perturbé la circulation, créant ainsi un embouteillage énorme sur l’autoroute Fidel Castro.

Vêtues en rouge avec des slogans hostiles au régime en place, ces manifestantes dénoncent le manque d’électricité et la cherté de la vie due à la hausse du prix des denrées alimentaires

Interrogée, Mariame Soumaro a expliqué la situation déplorable qu’elles vivent au quotidien.

« Nous souffrons, nous n’avons pas de courant, nos sauces sont gâtées et nos enfants n’arrivent plus à réviser. Tout est cher au marché. Le prix d’un sac de riz se négocie actuellement à 350 mille francs. Bientôt le ramadan, nous ne savons plus quoi faire », a-t-elle laissé entendre.

Pour sa part, une autre manifestante ne cache pas son mécontentement face au manque de courant dans les foyers et à la cherté de la vie.

« Nous les femmes de Yimbaya nous sommes sorties aujourd’hui parce que nous souffrons vraiment. Ils ont installé des compteurs prépayés mais y a pas d’électricité, le président doit nous aider nous les femmes. Imaginez le prix d’un sac de riz, le réseau aussi est coupé, rien ne va dans ce pays », a-t-elle déclaré.

A noter que cette manifestation s’est déroulée sans incident. L’intervention des agents de maintien d’ordre déployés sur les lieux a réussi à stopper le mouvement de colère de ces femmes.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Grève générale et illimitée : Le syndicat de la Monnaie électronique demande à Orange Money, MTN MoMo, Ymo Ria, Western Union, MoneyGramme, Wely Wely, ...  de cesser toute activité
Laisser une réponse
Share to...