Sélectionné pour vous :  Lenteur dans l'Affaire Fonikè Menguè et cie : Charles Wright menace de suspendre un greffier de la Cour d'Appel

Détention de Sékou Jamal Pendessa: le mouvement syndical exige sa libération immédiate, sans conditions et menace de…

Le mouvement syndical guinéen exprime une nouvelle fois sa solidarité à la presse, notamment au secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse de Guinée en détention à la maison d’arrêt de Conakry depuis plusieurs semaines. Lors d’une réunion extraordinaire convoquée ce mardi, 30 janvier, 2024 les voix se sont élevées pour exiger la libération immédiate et sans condition de Sékou Jamal Pendessa.

Le secrétaire général du SPPG est privé de sa liberté depuis environ deux semaines. Il est placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Coronthie pour participation à une manifestation non autorisée et diffusion de données de nature à troubler l’ordre public.

Pour le mouvement syndical guinéen, Sékou Jamal Pendessa n’a commis aucune infraction en défendant la liberté d’expression qui est un droit fondamental. C’est pourquoi, il exige sa libération immédiate et sans condition.

 » Camarades travailleurs de Guinée salut. L’heure est grave, extrêmement grave pour le mouvement syndical guinéen. Le socle de tous nos agissements, c’est la liberté d’expression qui nous permet d’être des syndicalistes, leaders représentants des travailleurs. Et c’est pourquoi, les centrales syndicales se sont réunies unanimement, nous demandons au gouvernement guinéen de libérer immédiatement et sans condition notre camarade Pendessa pour la paix et la sécurité dans notre pays. Nous, nous ne sommes pas des partis politiques, nous ne sommes pas des va-t-en-guerre. Nous sommes des syndicalistes épris de paix et de liberté. C’est pourquoi nous avons pris conscience de la gravité de la situation et nous demandons sous l’opinion nationale et internationale que notre camarade soit immédiatement libéré. Pour nous, il n’a rien fait, il n’a fait qu’exprimer sa pensée en tant que syndicaliste. Et c’est pourquoi j’insiste et je persiste, le mouvement syndical guinéen est solidaire à sa situation et demande sa libération », a lancé Abdoulaye Sow, de l’Union nationale des travailleurs de Guinée.

Sélectionné pour vous :  Lenteur dans l'Affaire Fonikè Menguè et cie : Charles Wright menace de suspendre un greffier de la Cour d'Appel

D’ores et déjà, l’ouverture du procès de Sékou Jamal Pendessa est prévue dans l’après-midi de ce mardi au TPI de Dixinn. Le mouvement syndical guinéen promet des actions fortes dans les 72 heures qui suivent si toutefois il ne sera pas libéré.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...