Sélectionné pour vous :  Libéralisation des ondes en Guinée : Bah Oury rend hommage à son tour à feu Bah Mamadou, ex président de l'UFDG

Détention de Sékou Jamal Pendessa : le SPPG annonce de nouvelles actions d’envergure pour le faire libérer

Détenu depuis le 22 janvier 2024 à la maison centrale de Conakry après avoir été inculpé par le parquet du tribunal de première instance de Dixinn pour  »participation à une manifestation non autorisée sur la voie publique et publication de données de nature à troubler la sécurité et l’ordre publics », le procès du secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse de Guinée ne s’est toujours pas ouvert. Une situation qui préoccupe ses camarades syndicalistes, qui entendent entreprendre d’autres actions d’envergure pour exiger la libération de Sékou Jamal Pendessa.

Pour ce faire, à l’issue d’une assemblée générale de 13 centrales syndicales prévue pour ce mardi, quelques décisions fortes pourraient être prises, selon le secrétaire général adjoint du SPPG.

« Suite à de nombreuses démarches que l’on a menées la semaine dernière, on a appris que le procès du camarade Sékou Jamal Pendessa était finalement reprogrammé pour cette semaine qui débute. La décision a été liée à la prestation de serment de certains magistrats, donc nous attendons que le procès soit vivement organisé cette semaine. Mais sur le terrain, on est en train de mèner des actions. On a une assemblée générale avec les 13 centrales syndicales ce mardi. Assemblée à l’issue de laquelle, on va prendre des initiatives vigoureuses pour non seulement obtenir la libération de notre camarade, mais aussi satisfaire les autres points de revendications. Le SPPG n’est plus seul dans la lutte, on est rejoint dans notre combat par 13 autres centrales syndicales du pays. C’est pour dire que la posture qu’on va adopter à partir de mardi prochain, va produire des résultats », a dit Ibrahima Kalil Diallo.

Sélectionné pour vous :  Massacre du 28 septembre 2009 : "Le décompte a donné 54 corps", selon Valentin Haba (témoin)

A la question de savoir comment se porte le secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse de Guinée, Ibrahim Kalil y a donné quelques nouvelles.

« Le général Pendessa est un guerrier. Il a un mental d’acier, c’est comme s’il n’est même pas en prison. Comme il l’a toujours dit, il s’attendait à ça. Encore une fois, aujourd’hui on va le rencontrer pour discuter avec lui », indique le secrétaire général adjoint du SPPG.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...