Sélectionné pour vous :  Des infrastructures sanitaires pour la Forêt : "L'Union européenne et ses États membres poursuivront leur engagement dans le domaine de la santé"

Discours caustique du président de la CEDEAO contre les coups d’État : « Ce discours constitue pour nous un message d’espoir » (Fodé Baldé)

Élu président à l’unanimité lors de la 63ᵉ session de la conférence des chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), tenue à Bissau, le président du Nigeria, Bola Tinubu a tenu un discours de fermeté vis-à-vis des auteurs des coups d’État dans les pays de la sous-région. Un discours qui a fait l’objet de débat ce samedi, 15 juillet 2023, lors de l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des forces républicaines (UFR) de l’ancien Premier ministre guinéen Sidya Touré.

A en croire Fodé Baldé, responsable de la communication digitale dudit parti, le président nigérian a tenu un discours d’espoir :

« Il y a eu un changement qualitatif à la tête de la CEDEAO. Le nouveau président en exercice de la CEDEAO, est le nouveau président du Nigeria. Qui parle du Nigeria, parle de la première puissance de notre espace ouest-africain, ce n’est pas à négliger. Notre sous-région fait face à deux défis. Le premier c’est le terrorisme et le second c’est les coups d’État. Le Nigéria est prêt à se battre à ce que nos États ne connaissent plus les coups d’État. Je pense que le discours qu’a tenu le président en exercice de la CEDEAO constitue pour nous un message d’espoir », s’est-il réjoui avant de poursuivre :

« Au dernier sommet de la CEDEAO, deux éléments ont retenu notre attention. C’est D’abord le message de la conférence des chefs d’État de la CEDEAO invitant le CNRD du colonel Mamadi Doumbouya à ouvrir le dialogue à l’ensemble des acteurs politiques du pays. Cela veut dire que le prétendu dialogue auquel nous avons assisté jusqu’à maintenant n’a jamais été accepté par la CEDEAO, encore moins par nous partis politiques les plus légitimes à parler au nom des Guinéens. Donc, l’inclusivité a été encore rappelée. Il a été aussi demandé de créer les conditions pouvant permettre à ce qu’ils prennent part au dialogue, d’assurer leur sécurité. Donc, c’est de créer les conditions pouvant permettre l’entrée de nos leaders qui, à un moment donné en Guinée, se sont sentis en insécurité », a-t-il rappelé.

Sélectionné pour vous :  Arrestation des journalistes : « La répression de cette manifestation est une illustration éloquente de la volonté de museler la presse » (Cellou Dalein)

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...