Sélectionné pour vous :  Un convoi de Guinéens affronte la route pour aller soutenir le Syli de Guinée : "Nous allons en Côte d'Ivoire pour prendre la coupe"(chef de mission)

Doumbouya et Cie ont-ils échoué dans la conduite de la transition ? : « D’autres Guinéens plus honnêtes et compétents vont le faire à leur place » (Aliou Bah)

Plus l’on s’achemine vers la fin de l’année 2024, plus la tension monte entre des acteurs sociopolitiques non des moindres et la junte au pouvoir en Guinée. Théoriquement, selon l’accord obtenu avec la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la transition doit prendre fin dans le pays en décembre prochain. A en croire les détracteurs du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), le chef de la junte guinéenne et ses hommes veulent s’accrocher au pouvoir.

Aliou Bah, président du Mouvement démocratique libéral (MoDel), estime que le retour à l’ordre constitutionnel n’est pas une priorité pour le pouvoir de Conakry.

« Par l’instrumentation de la justice, la restriction des libertés collectives, la manipulation propagandiste et la répression, le CNRD réalise tout ce qui est dans ses intérêts. Alors si la junte militaire, une autorité non élue, a manqué de volonté de ramener notre pays à l’ordre constitutionnel à travers le libre choix des électeurs, d’autres Guinéens plus honnêtes et compétents vont le faire à leur place. Le respect des engagements solennels du CNRD de finir la transition en décembre 2024, doit être non négociable car la Guinée ne doit pas être la propriété d’un groupe d’individus et l’otage d’intérêts particuliers », a-t-il lâché.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Faranah: le préfet offre des kits scolaires à plusieurs écoles de sa préfecture
Laisser une réponse
Share to...