Sélectionné pour vous :  Épidémie d'incendies en Guinée : le gouvernement appelle les citoyens à la vigilance et à la solidarité nationale 

Dr Morissanda Kouyaté : « 60 000 passeports ont été confectionnés pour les Guinéens de l’étranger depuis l’arrivée du CNRD »

Le ministre des Affaires Étrangères était ce mercredi, 22 novembre sur le plateau de la RTG, où il a longuement abordé la question des Guinéens établis à l’étranger, qui rencontrent souvent des difficultés par rapport à l’obtention du passeport. À en croire Dr Morisanda Kouyaté, depuis l’arrivée des militaires au pouvoir, environ 60 mille passeports ont été confectionnés pour les Guinéens de l’étranger.

« Depuis l’arrivée du président Doumbouya, y a 60 mille passeports qui ont été confectionnés pour nos compatriotes vivants à l’étranger. Mais, y a deux détails que les Guinéens doivent savoir. Y a 25 mille Guinéens qui ont eu deux ou trois passeports, qui ont trois identités. C’est une question qui ne peut être tranchée qu’au plus haut niveau. C’est ce qu’on appelle écrasement. C’est une amnistie, nous allons présenter ça au chef de l’État mais on n’a pas encore le courage de le lui dire. On ne peut pas venir lui dire monsieur le président, y a 25 mille Guinéens qui veulent changer leurs identités, donnez leur leurs vraies identités. Mais lui, il a la sécurité du pays. Qu’est-ce qui nous montre que ces 25 mille sont tous Guinéens ? Parce que y a beaucoup de pays limitrophes qui se font appeler Guinéens.

Le ministre des affaires étrangères du Maroc m’a dit: mon frère, tu me crées des problèmes. j’ai dit quoi ? Il dit quiconque qu’on attrape ici, il dit qu’il est Guinéen parce qu’ils savent que s’ils sont Guinéens, on ne va pas être violent envers eux », a fait savoir le ministre des Affaires Étrangères et des Guinéens établis à l’étrange avant d’ouvrir une autre fenêtre:

Sélectionné pour vous :  Décès de Djènè Kaba : ses parents s'expriment à Kankan « Djènè était tout pour nous »

« Le deuxième problème que les Guinéens doivent savoir, j’ai honte de le dire mais je dois le dire. Nous, nous faisons des passeports, nous donnons à des gens qui les jettent dès qu’ils quittent la Guinée.

Pour être enrôlé dans les structures qui prennent les gens en charge, il faut que vous soyez sans papiers. Je suis allé au Maroc, on m’a remis 500 passeports biométriques confectionnés en Guinée et jetés. On nous demande des passeports, on les fait et on les jette », déplore Morisanda Kouyaté.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...