Sélectionné pour vous :  Baro ( Kouroussa) : un chauffeur et trois de ses passagers perdent la vie dans un accident de la circulation

Boké: une épidémie de conjonctivite fait de nombreuses victimes dans la ville

L’épidémie de conjonctivite a refait surface dans la préfecture de Boké. Du centre-ville jusque dans les collectivités locales de la préfecture, cette maladie fortement contagieuse continue sa folle progression. Selon Docteur Maomou Ismaël Dieudonné, médecin ophtalmologue à l’Hôpital régional, cette maladie est « d’origine virale. Cette conjonctivite qui sévit actuellement dans la ville de Boké est autrement appelée APOLLO. C’est une inflammation, une infection ou une irritation de la conjonctive. Il s’agit d’un tissu qui recouvre le blanc de l’œil et le dessous des paupières. Et, elle est très contagieuse. Ce qui explique d’ailleurs le nombre grandissant de personnes que nous recevons actuellement dans notre service » a-t-il expliqué.

Et si elle n’est pas traitée, la conjonctivite peut entraîner la cécité, prévient le spécialiste.

« Je voudrais juste dire aux uns et aux autres que si la maladie n’est pas traitée par un spécialiste en la matière cela pourrait avoir des conséquences graves pour la personne. Parce que l’œil est très sensible et si un élément extérieur entre dedans, ça peut avoir des impacts sur la vision. Mais pour le cas spécifique de Apollo, si vous continuez à utiliser encore du savon comme le font souvent certains, ça peut entraîner la cécité », alerte notre interlocuteur avant de prodiguer quelques conseils:

« Dès que vous sentez une importante douleur dans les yeux et une démangeaison caractérisée par une sensibilité accrue à la luminosité, consultez rapidement un ophtalmologue. Quand vous entendez un être humain c’est la vue, c’est les yeux. Dès que vous sentez des démangeaisons, ou que vous sentez un truc comme le sable dans votre œil, ne tardez pas à vous rendre à l’hôpital pour éviter toute complication dans l’avenir. C’est vrai que beaucoup viennent actuellement à l’hôpital, mais la plupart attendent que les choses se compliquent avant de venir. C’est quelque chose qu’il faut éviter », indique le médecin.

Sélectionné pour vous :  Affaire leaders du FNDC-Charles Wright : Fonikè Menguè récuse le juge Ibrahima Sory 2 Tounkara pour "partialité notoire et avérée"

Pour la conduite à observer, seul le respect strict des règles d’hygiène peut stopper la chaîne de contamination, conclut le docteur Maomou Ismaïl Dieudonné, médecin ophtalmologue à l’Hôpital régional de Boké.

 

Boké, Bailo Bah pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...