Sélectionné pour vous :  Campagne agricole 2023: Réception d'une importante quantité d'engrais en Guinée forestière

Mory Condé aux gouverneurs: « Nous passons désormais d’une administration de commandement vers une administration de développement »

Du 11 au 15 septembre courant, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation va échanger avec les administrateurs territoriaux sur les textes réglementaires de l’administration du territoire. D’ores-et-déjà, un changement sera opéré au niveau de l’habillement des gouverneurs, préfets et sous-préfets du pays.

De par cette initiative, apprend-t-on, Mory Condé entend migrer vers une administration de développement :

« Au niveau régional, préfectoral et sous-préfectoral, tous les sous-préfets, préfets et gouverneurs vont être habillés désormais en kaki, manches longues ou manches courtes. Les sous-préfets auront les galons et les casquettes en fond vert, les préfets en fond rouge et les gouverneurs en fond noir. Également, en tenue de cérémonie qu’ils doivent porter lors de la réception des ministres, les responsables d’institutions républicaines et chef de l’État, le blanc baise pour les gouverneurs, les préfets le bleu nuit, les sous-préfets le vert foncé. Tout cela c’est pour marquer la restauration de l’autorité de l’État que le CNRD a engagée depuis le 5 septembre 2021, mais aussi montrer aux citoyens que nous passons désormais d’une administration de commandement vers une administration de développement. C’est pourquoi durant 5 jours, ces administrateurs territoriaux vont faire le déroulé de l’ensemble des textes réglementaires qui ont été signés par le chef de l’État, par les différents ministères sectoriels, par le ministère de l’Administration du Territoire également, afin qu’ils puissent s’en approprier et être vraiment au service des citoyens afin d’amélioration les services à la base »», a-t-il martelé.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

Sélectionné pour vous :  Conakry : le RAGED-Guinée accompagne des femmes victimes de violences basées sur le genre 
Laisser une réponse
Share to...