Sélectionné pour vous :  Affaire Évasion à la Maison centrale : des poursuites ordonnées contre un autre gendarme pour...

Effondrement de l’immeuble à Yimbaya : l’Union des consommateurs de Guinée se fait voix

Le phénomène de l’effondrement des immeubles devient récurrent en Guinée ces derniers temps. Après Coronthie et le quartier Sans fil dans la commune de Kaloum, il y a quelques mois, c’est à Yimbaya Tannerie, dans la commune de Matoto, lundi, qu’un autre bâtiment en construction s’est écroulé causant la mort d’au moins cinq ouvriers. Une situation que déplore le vice-président de l’Union des consommateurs de Guinée.

D’entrée, Ousmane Keita a laissé entendre: « Figurez-vous que les immeubles qui seront mis en logements sociaux, c’est un service que tu étais en train d’acheter, et à priori, tu achètes le service pour que tu sois à l’aise. Mais si ce n’est pas le cas, ça cause des dommages et préjudices », a-t-il regretté.

Pour éviter de telles situations dans l’avenir, cet acteur de la société civile formule quelques recommandations à l’endroit de l’Etat.

« L’Etat doit prendre toutes ses responsabilités pour voir dans quelle mesure ils vont mettre à contribution à travers le ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire pour éviter les situations de ce genre pour les consommateurs guinéens. Heureusement que ce n’était pas encore habité sinon, ça allait causer des dégâts incommensurables. Nous voulons que l’Etat prenne ses dispositions vis-à-vis de ses citoyens consommateurs. Il y a toute une mesure qui doit être d’abord mise en place avant la construction d’un bâtiment », a-t-il lancé.

Il faut signaler qu’au moins cinq travailleurs ont été extraits sous les décombres de cet immeuble effondré selon le bilan donné par le gouvernement qui dit que ce drame est survenu sur le chantier d’un investisseur privé.

Sélectionné pour vous :  Mauvaise qualité du carburant en Guinée? Plusieurs pêcheurs du port artisanal de Dixinn interpellent le gouvernement

 

 

Cheick Fantamadi pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...