Sélectionné pour vous :  Guinée : l'AMG annonce un sit-in et une marche à Conakry pour exiger le respect de l'indépendance et la dignité des magistrats

Etat de réalisation des contrats de performances : le ministre du Travail et de la Fonction Publique évalué par le Premier ministre

Nous vous l’annoncions dans un de nos précédents articles, le début de la 3e session du suivi du Contrat annuel de performances des ministères (COPGUI). Mercredi, 1er novembre 2022, le Premier s’est rendu au ministère du Travail et de la Fonction Publique.

Ledit ministère a été évalué par Dr Bernard à travers la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) : « Cet exercice auquel les départements ministériels sont soumis permet aux autorités de la Primature de s’assurer de l’état de réalisation des contrats de performance (COPGUI) signés le 3 janvier 2023 entre le chef du gouvernement et les membres du gouvernement. Cette troisième phase du COPGUI 2023, vise à apprécier le niveau d’application des recommandations faites lors de l’évaluation à mi-parcours des ministères en juillet dernier à la Primature », indique le service de communication dudit département avant de poursuivre :

« Elle consiste aussi à évaluer le niveau d’appropriation du système du suivi de performance gouvernementale au niveau des départements ministériels. Cette fois au compte du MTFP, c’est la Caisse Nationale de Sécurité Sociale qui a été soumise à cette pratique au cours de laquelle la CNSS a déroulé son rapport d’évaluation avant de décliner le niveau d’exécution de ses objectifs. Satisfait du résultat obtenu, le Premier ministre, chef du gouvernement, a remercié le département en charge du Travail et de la Fonction Publique pour l’accueil réservé à sa délégation, avant de rappeler la raison bien fondée de sa visite qui consiste à aller sur le terrain pour s’assurer du cadre de travail des départements. Dr Bernard Goumou a également saisi l’occasion pour donner des directives au Cabinet du MTFP pour l’atteinte des objectifs qui lui sont assignés. A l’issue de cette évaluation, le MTFP a été apprécié en général, et la CNSS en particulier, par les évaluateurs », rapporte-t-il.

Sélectionné pour vous :  Vers la disparition de certains partis en Guinée ? : « Oui…il y en a qui peuvent ne pas être conformes aux nouveaux critères » (Dansa Kourouma)

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...