Sélectionné pour vous :  Ousmane Tolo en colère : « Tous ceux qui se mettent dans cet esprit de dégagisme, en commençant par Dre Makalé, il faut les récuser »

Évaluation à mi-parcours des ministres guinéens : réactions croisées des acteurs sociopolitiques à Kankan

Six mois après la remise officielle des lettres de mission contenant des objectifs et les missions assignés à chaque département pour l’année 2023-2024, un comité dirigé par le Premier ministre Dr Bernard Goumou a entamé lundi l’évaluation à mi-parcours des Chefs de départements à la primature. À kankan, cette initiative du gouvernement Goumou est vivement appréciée par des acteurs sociopolitiques de la place, rapporte notre correspondant basé dans la région.

Au parti UPDG par exemple, on mesure déjà l’importance de cette initiative.

<< Soyons très clairs, le CNRD est entrain de faire des travaux que nous apprécions beaucoup. Pourquoi ? Si les ministres sont évalués, qui pourrait dire maintenant en Guinée qu’il ne peut pas être évalué. Deuxièmement la comparution dans l’affaire des membres du FNDC de Charles Wright aussi a été un grand poids pour le CNRD. Tout ce que je peux leur dire, c’est de continuer sur cette lancée », a laissé entendre Amadou Barry, président du parti UPDG.

A travers cette évaluation des membres du gouvernement, des mesures de renforcement pourraient être prises, estime Mohamed Kaba, coordinateur régional du PADES :

<< Si l’évaluation montre des insuffisances dans des départements, ils vont passer par tous les moyens pour trouver des solutions afin que le département soit renforcé », dit-il.

Si cette initiative rassure certains, l’inquiétude règne chez d’autres. Et, c’est le cas de Sékouba Traoré, coordinateur régional de la maison des associations et ONG de Guinée (MAOG) à Kankan :

<< Cette évaluation est une manière de tromper la vigilance de la population. Sinon, nous sommes tous en Guinée ici on sait quel est le ministre qui est bon ou pas. Ils ne vont pas remanier le gouvernement, et on aura pas de l’impact de cette initiative sur le terrain. Donc, cette évaluation des ministres n’est nullement appréciée par nous les acteurs de la société civile >>, a-t-il fait savoir.

Sélectionné pour vous :  Guinée : le Premier ministre lance les travaux des Olympiades des métiers et les journées de l'enseignement technique

Lancé lundi dernier avec le ministre des Affaires Étrangères et des Guinéens établis à l’étranger, cette initiative gouvernementale va toucher tous les départements. Elle permettra à coup sûr, de révéler et corriger les insuffisances constatées lors des six premiers mois de l’année en cours.

 

Kankan, Cheick Ahmed pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...