Sélectionné pour vous :  Siguiri : un homme d'une quarantaine d'années se donne la mort par pendaison au quartier Siguirikoura l 

Faranah : Le Préfet inaugure plusieurs infrastructures réalisées par l’ANAFIC

Après le dégel de son compte, l’Agence Nationale de Financement des Collectivités (ANAFIC ) s’active pour pour la réalisation de ses infrastructures dans les communautés. Du jeudi au vendredi 09 septembre 2023, le préfet et sa suite ont inauguré des infrastructures dans trois communes rurales.

Dans le district de Morwa relevant de la commune rurale de Tindö, un bâtiment de trois chambres et son salon équipé, alimenté par des panneaux solaires, avec des douches internes, des cuisines et un forage a été mis à la disponibilité de la communauté. Dans la commune rurale de Tiro centre, Fodé Kaba Kourouma, ingénieur en charge de la réalisation des infrastructures, décrit ces réalisations :

« La commune rurale de Tiro a bénéficié de deux micros projets:

Lot1: Projet de construction d’un parc à bétail, une clôture smi grille en tube carré 30 et l’équipement en kits scolaires de la CR de Tiro dont le coût s’élève à 330 801 557 GNF financé à 100% par le FNDL à travers l’ANAFIC. Lot 2: Projet de construction d’un hangar et un bloc administratif dans le marché de Tiro avec un coût de réalisation de 349 669 567 GNF, grâce au financement du FNDL à travers l’ANAFIC. »

Ibrahima Sory Bah, responsable régional de L’ANAFIC à Faranah a salué les efforts du régime actuel : « C’est l’occasion de remercier Monsieur le président de la république, particulièrement le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation qui est très soucieux de développement socio-économique de nos collectivités. Aujourd’hui à travers l’ANAFIC ça se voit dans tout le pays les réalisation de l’ANAFIC. Cette transition est l’occasion de la refondation et la rectification institutionnelle vont avec l’amélioration des conditions de vie des communautés. L’ANAFIC est toujours au service des communautés. »

Sélectionné pour vous :  Me Paul Yomba sur la destination inconnue de Claude Pivi : « Je prie qu’il ne revienne pas, je félicite son fils »

Au nom des autorités, le préfet de Faranah Bernard Kamano qui se réjouit des réalisations formule tout de même quelques recommandations  :

« Nous avons visité les infrastructures de l’ANAFIC. Partout où nous avons fait des recommandations suivantes : premièrement, nous avons demandé à ce que les responsables prennent soin des infrastructures. A Tiro particulièrement avec le hangar du marché, j’ai demandé au maire et à l’administrateur du marché non seulement de prendre soin de ces infrastructures mais de mettre en place un fond devant servir à l’entretien de ces infrastructures. Nous avons aussi demandé à la communauté l’inscription et le maintien des enfants à l’école surtout les jeunes filles. »

Après avoir remercié les autorités, Kamory Oularé maire de la commune rurale de Beindou, a formulé des doléances à l’ANAFIC :

« La scolarisation et le maintien des enfants à l’école surtout les jeunes filles est devenue obligatoire car ces salles de classe sont fait pour la formation et l’éducation des enfants et non pour être habitat des moutons et chèvres. Nous sollicitons auprès du bureau régional de l’ANAFIC la dotation de cette école des logements des enseignants, un forage et une clôture. »

 

Fanta Lancinet Keita correspondant à Faranah

Laisser une réponse
Share to...