Sélectionné pour vous :  Labé : le président par intérim de la coordination Hali poular rend visite aux sages du Foutah

Recensement de la population : le ministre Mory Condé annonce le recrutement de 9818 agents recenseurs dès la semaine prochaine

Le gouvernement guinéen à travers son ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation entend démarrer une campagne d’information et de sensibilisation des citoyens sur le programme national de recensement à vocation à d’état civil. A cet effet, le ministre Mory Condé annonce le recrutement de 9818 agents recenseurs dès la semaine prochaine. Il l’a dit lors de sa rencontre avec les acteurs politiques membres des coalitions vendredi, 16 février 2024, à Conakry.

D’après Mory Condé, la phase de sélection des opérations non gouvernementales qui doivent conduire les actions de mobilisation sociale et de sensibilisation dans les ménages sur le territoire national a déjà connu son épilogue. Il s’agit désormais de procéder à une enquête des ménages dans tout le pays afin de constituer un fichier électoral qui va nous conduire vers le référendum constitutionnel. D’où le bien-fondé de ce recrutement des agents recenseurs dit-il.

« Nous avons également réuni l’ensemble des animateurs des stations de radios rurales du pays pour les outiller afin d’accompagner cette campagne. Nous avons estimé ce jour que les acteurs politiques qui sont réunis au sein des coalitions politiques sont incontournables. Donc il fallait les réunir pour leur expliquer le bien-fondé de cette campagne qui doit démarrer, afin qu’ils puissent mobiliser au niveau de leurs QG, avant le déploiement des 9.818 agents recenseurs qui vont être recrutés la semaine prochaine. À partir de la semaine prochaine, ils seront formés et déployés pour conduire l’enquête des ménages sur l’ensemble du territoire national et également procéder au recensement de l’ensemble des citoyens afin de constituer le fichier d’état civil, ensuite le registre national des personnes physiques des citoyens guinéens qui ont 18 ans révolus pour constituer le fichier électoral et aller vers le référendum constitutionnel qui devrait permettre d’adopter la nouvelle constitution qui est en cours au conseil national de la transition », a-t-il laissé entendre.

Sélectionné pour vous :  Accusé d'avoir "détourné" des tablettes à l'UFDG, Ousmane Gaoual Diallo brise enfin le silence

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...