Sélectionné pour vous :  Reprofilage des voiries à Kankan : une vaste opération de déguerpissement lancée par les autorités

Faranah : Des voleurs vandalisent deux boutiques au coeur de la ville

Depuis quelques jours, les voleurs multiplient leurs velléités offensives dans la préfecture de Faranah. Après les attaques perpétrées contre trois stations d’essence dans les sous préfectures de Tiro et Bagna respectivement situées à 42 et 62 kilomètres de Faranah centre, c’est le centre ville de Faranah qui subit les atrocités de ces malfrats. Dans la nuit du mercredi à jeudi 24 Août 2023, les voleurs sont allés défoncé la porte du correspondant de la RTG à Faranah. Heureusement la rentrée d’un de ces malfrats à coincidé à la demande de la victime Silaty Kourouma. Pensant que la victime était armée, le voleur s’est échappé pour une destination inconnue.
Dans la nuit du jeudi à vendredi 25 Août 2023, deux boutiques se trouvant sur l’axe rond point central au grand pont non loin de la gendarmerie mobile, ont été vandalisées par les voleurs avant d’emporter les marchandises et d’argent. Cette victime Issa Chérif parle les circonstances dans lesquelles il a appris la nouvelle :

« Je viens d’arriver de Conakry le mercredi. Jeudi j’ai procédé au classement des marchandises que j’ai envoyé de Conakry. Hier nuit j’ai fermé la boutique à 0 heure pour aller me coucher. Ce matin quand les gens quittaient à la mosquée à 6 heures on m’a appelé que ma boutique a été vandalisée. Je suis venu et j’ai trouvé que ma porte est défoncée. Ils ont emporté les écrans, les marchandises et autres objects de valeur. Actuellement je ne peux pas dire le montant exact volé et la quantité de marchandise emportée. J’en appelle les autorités à renforcer la sécurité en faveur de la population. Nous étions contents quand le président a envoyé BAC N0 20 mais malgré la présence de cette unité l’insécurité reste toujours recurente. J’ai demandé cette unité elle était là, elle me dit que l’autorité refuse qu’elle fasse son travail. Si non, ici il y’a la police, la gendarmerie, elles sont nombreuses.  »
Vendeur de matériels de construction, Mamadou Gandho Barry sous le choc, la qu’il a enregistré :

Sélectionné pour vous :  Conakry: le RPG arc-en-ciel condamne la violence dont les journalistes ont été victimes lors de leur manifestation

« Les voleurs sont venus défoncer la porte de ma boutique. Ils ont emporté beaucoup de mes marchandises que je ne peux pas évaluer d’abod avec une somme d’argent. Aujourd’hui je ne sais quoi dire. Si l’autorité ne sécurise pas ses citoyens on ne sait plus que faire. Chaque fois c’est les voleurs qui s’attaquent aux biens des personnes et on dit qu’il y a des forces de sécurité ici, vraiment nous on ne comprend pas. »
Actuellement, l’inquiétude et la peur gagnent les coeurs des citoyens. Pourtant, cette population avait nourri assez d’espoir dès les premières heures de l’arrivée du CNRD à la magistrature suprême du pays. Aujourd’hui cette population se trouve plongée dans une marre de résolution et ne sait à quel saint se vouer pour sa sécurité.

Fanta Lancinet Keita correspondant à Faranah

Laisser une réponse
Share to...