Sélectionné pour vous :  Labé : les inspecteurs et directeurs régionaux de l’urbanisme outillés sur la digitalisation des titres fonciers

Grève du mouvement syndical guinéen : « ce qui pourrait nous faire revenir autour de la table, c’est si le camarade Pendessa est libéré »

En grève générale et illimitée depuis ce lundi 26 février 2024, le mouvement syndical guinéen reste ferme sur ses points de revendication bien qu’une piste menant à la suspension de ladite grève est à explorer. La libération du journaliste Sékou Jamal Pendessa, secrétaire général du SPPG dont le procès en appel est fixé demain mercredi pourrait amener les syndicalistes à reconsidérer leur position. Ce, après l’implication des leaders religieux.

Selon le syndicaliste Abdoulaye Barry, la libération de Sékou Jamal Pendessa va faire revenir le mouvement syndical autour de la table avec les autorités pour continuer les discussions et éventuellement suspendre la grève.

« Tous les points pour nous sont des points aujourd’hui qui sont vraiment essentiels et importants. Aujourd’hui, peut-être ce qui pourrait nous faire revenir autour de la table, c’est si nous constatons que le camarade Sékou Jamal Pendessa est libéré. Dans ce cas, nous serons prêts à prendre nos responsabilités et accepter de revenir autour de la table pour discuter avec notre partenaire social qui est le gouvernement. Parce que c’est un partenaire social bien qu’eux ils ne comprennent pas cela, bien qu’eux aujourd’hui ils ne sont pas dans cet esprit de comprendre que nous sommes dans un monde de travail, nous ne sommes pas dans un monde politique », a-t-il laissé entendre sur Cavi FM.

Dans sa communication, le président de la commission négociation du mouvement syndical guinéen a précisé cependant que même cette libération du journaliste Sékou Jamal Pendessa ne donne pas la garantie que la grève sera suspendue. A l’en croire, c’est la base qui va décider, après consultations, s’il faut accéder à la demande des autorités de suspendre la grève ou bien s’il faut maintenir la pression.

Sélectionné pour vous :  Des préfets nommés à Conakry après le nouveau découpage administratif ? Cette analyse du juriste Dr Alhassane Makanera Kaké

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...