Sélectionné pour vous :  Labé : la clinique Djogoma finalement fermée par le Directeur préfectoral de la Santé

Guinée : 25 incidents en rapport avec la sécurité humaine ont été enregistrés au mois d’avril 2023, selon le rapport des acteurs de la société civile

La présentation du rapport de monitoring des incidents liés à la sécurité humaine en République de Guinée a eu lieu ce mardi, 02 mai, 2023. Ce rapport fournit une analyse des défis de la situation sociopolitique, économique et sécuritaire de la Guinée, en avril 2023. C’est une initiative des acteurs de la société civile, notamment le réseau des organisations de la société civile pour l’observation et le suivi des élections et WANEP-GUINEE. L’objectif est de contribuer à l’apaisement et à la réussite de la transition apprend-on.

Il s’agit d’un rapport moins reluisant qui a été présenté par ces acteurs de la société civile. Au total, quatre thématiques ont été abordées : Crimes/Extrémisme violent; démocratie et Gouvernance; environnement et la dimension Femmes; paix et Sécurité. En terme de chiffres, au mois d’avril seulement, les résultats présentés par le rapporteur font froid dans le dos.

<<En ce mois d’avril 2023, un total de vingt-cinq (25) incidents en rapport avec la sécurité humaine ont été enregistrés dans le recensement mensuel des indicateurs du système d’alerte précoce du consortium ROSE WANEP-Guinée à travers les thématiques: Crimes/Extrémisme violent; Démocratie et Gouvernance; Environnement et la dimension Femmes, Paix et Sécurité. Ceux-ci contre quarante-neuf (49) incidents signalés en mars 2023. Le nombre cumulé de décès est de 20 personnes et 20 blessées. La thématique démocratie et gouvernance au nombre de 11 incidents a fait 13 morts et 18 blessés, représentant le nombre le plus élevé en terme d’indicateurs touchés et de morts>>, a présenté Tamba Fodé Tolno.

Parlant de crimes et d’extrémisme violent, le rapporteur indique que la Guinée est confrontée à un véritable problème d’insécurité ces derniers temps.

« Dans le recensement mensuel des indicateurs liés à la thématique crimes/extrémisme violent, un total de 07 incidents dont deux (02) cas d’assassinats /homicides, un (01) cas de suicide, un (01) cas d’enlèvement et trois (03) cas de trafics de drogue ont été signalés à travers le pays. Ces incidents ont fait un total de deux (02) morts. Cette thématique a été marquée au cours du mois d’avril 2023 par des saisies importantes de drogues (cocaine, chanvre indien) et des produits pharmaceutiques toxiques. Au total 1,774 kg de cocaine ont été saisis dans deux (02) opérations distinctes, selon les responsables des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et le crime organisé. La première a été effectuée dans la nuit du lundi 03 avril au poste de contrôle frontalier de N’zoo, une localité située à la frontière entre la République de Guinée et la République de la Cote d’Ivoire. Une jeune fille âgée d’une vingtaine d’années, en possession de deux (02) Kg de cocaine dissimulés dans des plaquettes à bord d’un véhicule de marque Land Cruiser en provenance de la capitale Conakry pour la République de Côte d’ivoire a été interpelée par les agents de la douane basés à ce poste frontalier.

Aux dernières nouvelles, la présumée suspecte et son colis ont été déférés devant le Tribunal de Première Instance de N’Zérékoré pour la suite des enquêtes. Ensuite, un navire battant pavillon Sierra Léonais à son bord 1. 572 kg de cocaine été saisi par les agents de la Brigade des unités flottantes de la Marine Nationale basés au port autonome de Conakry. L’information a été rendue publique par le ministère de la Défense Nationale au cours d’une présentation devant la presse nationale », mentionne le rapport.

Sélectionné pour vous :  Vers une grève générale et illimitée en Guinée : l’antenne régionale du SLECG à N’Zérékoré affiche son adhésion totale

A en croire le rapporteur, les villes de Conakry et Kindia sont des zones qui sont beaucoup plus frappées par ce phénomène.

 

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...