Sélectionné pour vous :  Fin du CEE: <>, (Hawing Guillaume)

Guinée : 977 610 ménages dont 4 860 075 personnes vivent dans l’extrême pauvreté, selon le rapport RSU du FDSI

Le fonds de développement social et de l’indigence (FDSI) a procédé ce vendredi, 15 décembre 2023 à la remise officielle du rapport d’analyse des données du registre social unifié (RSU) au Premier ministre, chef du gouvernement. Il s’agit d’un registre qui prend en compte la situation des personnes plongées dans la pauvreté. L’initiative a touché l’ensemble des communes de Conakry, mais aussi des régions de l’intérieur du pays. C’est la salle du congrès du palais du peuple qui a servi de cadre à cette cérémonie.

Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, le fonds a récemment mené une enquête sur la vie des populations guinéennes les plus vulnérables. Ce, en passant dans les ménages ciblés pour ce faire. Les résultats de cette enquête qui ont été projetés ce vendredi par le coordinateur général du fonds de développement social et de l’indigence, ont démontré que plus de 4, 8 millions de personnes vivent dans l’extrême pauvreté.

« BOKE, sur 119 756 menages, 572 254 individus, Conakry 169 240 ménage, 734 034 individus, Faranah, 91 821 ménages, 480 073 individus, Kindia, 129 903 ménages, 564 879 individus, Kankan, 111 087 ménages, 909 478 individus, Labé, 101 154 ménages, 421 880 individus, Mamou, 81 685 ménages, 315 291 individus, N’zérékoré, 172 964 ménage, 862 186 individus. Au total, il existe 977 610 ménages dont 4 860 075 individus qui vivent dans l’extrême pauvreté », a indiqué Lansana Diawara, qui invite les autorités ainsi que tous les partenaires intervenants dans le domaine d’agir pour une inclusion sociale.

Prenant la parole, la ministre de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables a laissé entendre que « c’est dire donc que le rapport d’analyse des données de ce registre social unifié n’est pas simplement un ensemble de données, mais un témoignage de notre engagement envers la refondation sociale en République de Guinée. Il incarne l’idée que chaque Guinéen a le droit à la dignité, à la protection sociale, permettant ainsi la création d’une société plus juste où l’égalité de chance n’est pas simplement un vain mot », a déclaré Aïcha Nanette Conté.

Sélectionné pour vous :  Échec des pourparlers PM et Forces Vives : « il n'est plus admissible pour nous de discuter au niveau interne avec un quelconque acteur » (Étienne Soropogui)

Pour le renforcement de la politique sociale mise en place, le Premier ministre chef du gouvernement a passé le message du président de la transition à l’assistance présente à cette cérémonie de remise.

« Pour le colonel Mamadi Doumbouya, un Guinéen est égal à un Guinéen. Que nous soyons riche ou pauvre, homme ou femme, jeune ou personne vivant avec handicap, nous sommes tous égaux et nous devons être traités de la même manière », a lancé Bernard Gomou.

Le Premier ministre pour finir, a promis qu’une lutte sans précédent sera menée contre la pauvreté à travers ces données qui, selon lui, sont fiables. Il faut ajouter que la mise en place du RSU vise à lutter contre les cas de doublons et de la corruption dans le secteur de la protection sociale. Ce registre constitue également la porte d’entrée unique de tous les acteurs intervenants dans le domaine de la protection sociale en Guinée, a-t-on appris.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...