Sélectionné pour vous :  Réclamations du mouvement syndical guinéen : « Si on ne nous écoute, nous avons une arme qu’on…» (Aboubacar Soumah)

Guinée : le mouvement syndical prêt à négocier, mais pose des conditions

Le mouvement syndical guinéen s’est encore entretenu avec les cadres du conseil national du dialogue social ce lundi, 04 mars 2024 au siège de du CNDS. Ce, dans le cadre des négociations tripartites. La rencontre du jour a été mise à profit par les syndicalistes pour poser des conditions pour la bonne marche de ces négociations.

Les syndicalistes exigent que ces négociations soient pilotées par le président du conseil national du dialogue social, mais qu’elles se tiennent dans les couloirs du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation où se sont passées d’ailleurs les précédentes. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le coordinateur du mouvement syndical à la presse, au sortir de la rencontre de ce lundi.

« Ce n’est pas une négociation qu’on a eu à faire, c’est des concertations. Nous avons déjà relevé un manquement. Le président du CNDS nous avait adressé une correspondance pour que nous soyons là à midi. Et parallèlement à la date d’aujourd’hui le 4 mars, nous avons reçu une autre correspondance du Secrétaire général du ministère de la Fonction publique, pour la même cause mais à des heures différentes. Alors, le mouvement syndical a décidé de venir ici et dire solennellement le lieu de rencontre et celui avec lequel nous devons poursuivre les négociations, c’est bien le président du CNDS. Donc, pour ce faire, nous avons dit à monsieur le premier ministre que nous souhaiterions que ce soit le CNDS qui poursuive avec nous, les négociations. C’est lui, ou rien. Donc, nous sommes à ce niveau. Avant de sortir, je me suis concerté avec le président du CNDS et j’ai dit que ce n’est plus ici que nous allons poursuivre les négociations, mais désormais, au ministère de l’Administration du territoire comme par le passé où nous avons signé le protocole d’accord tripartite », a déclaré Amadou Diallo à la presse.

Sélectionné pour vous :  Patrick Roger Millimouno du RPG AEC en colère contre Dr Ousmane Kaba: "il est le premier des voleurs"

Pour sa part, le président du CNDS ne trouve aucune objection à cette demande des syndicalistes. Dr. Alia Camara a rassuré qu’un autre courrier va être adressé aux syndicalistes à cette effet. A souligner les acteurs de la vie sociale ont massivement répondu présent à cette occasion.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...