Sélectionné pour vous :  Préparatifs du hadj 2023 : "Le SGAR annonce des tentes climatisées pour les pèlerins"

Histoire du mont « Dame de Mali »: « Cette roche existait depuis le temps immémorial mais la dame n’a été découverte qu’en 1937 »

Le Mont « Dame de Mali » est un monument touristique dont l’histoire est digne d’un film d’amour entre une femme infidèle et son mari qui était un marabout, dit-on. Ce mont situé dans le village Tensira dans la préfecture de Mali, attire l’attention des voyageurs et autres touristes depuis de nombreuses décennies. Pour en savoir plus sur la mythique histoire de cette Dame de Mali, notre correspondant basé dans la région de Labé, a interrogé Elhadj Ousmane Dieng, professeur d’histoire et de sociologie à la retraite.

Dans cet entretien, l’historien a raconté chronologiquement les évènements qui ont émaillé l’histoire de ce mont dénommé Dame de Mali.

« Quand vous parlez de la préfecture de Mali, beaucoup pensent automatiquement à la Dame de Mali. Ce mont découvert en 1937, a une caractéristique toute particulière. C’était un blanc français qui se nommait Gaston et le chef de canton à l’époque Alpha Mamadou Cellou qui étaient partis recenser les citoyens de Tenssira. Quand ils ont travaillé jusqu’aux énvirons de midi, ils ont décidé d’observer un petit repos. Entre-temps, Alpha Mamadou Cellou a observé le mont et il s’est aperçu que le mont avait le visage d’une femme. Du coup, les observateurs se sont succédé et ils étaient tous unanimes que cette roche ressemblait au visage d’une dame. D’après la légende, certains disent que c’est une métamorphose d’une dame désobéissante, transformée en roche. Les scientifiques affirment bel et bien que cela est dû à l’éclatement des roches à un moment donné. Mais à côté, il y a aussi le mythe et la légende qui disent que dans ce village dénommé Tenssira, vivait une fille très belle. Une fille à la beauté rare et captivante. À la fleur de l’âge donc, il fallait comme toutes ses copines avoir un mari. Il y a eu beaucoup de candidats et parmi lesquels, elle a accepté un marabout qui avait une très grande réputation. Le jour de la célébration du mariage, l’homme a prêté serment en restant fidèle à sa femme. La femme de son côté, a fait la même promesse à l’homme », a expliqué notre interlocuteur avant de continuer:

« Le mariage a été célébré et des mois se sont écoulés. Soudain, un jeune d’un village voisin est tombé amoureux de cette femme. Il a donc posé sa candidature et la femme a promis de donner sa réponse plus tard. L’homme insistant, la femme lui a répondu : ne te presse pas, je suis en train de réfléchir. La femme a par la suite affirmé à l’homme qu’elle a prêté serment d’être fidèle à son mari. L’homme a répondu que si la fidélité était éternelle, l’eau n’aurait jamais cuit le poisson à qui il a donné la chance de survivre. Donc en fait pour elle, trahir c’est aussi simple, en mordant à l’appât. Elle a donc accepté la candidature du monsieur qui sera le troubleur de son foyer. Les choses évoluant, il fallait qu’elle se rencontre avec cet homme. Un jour, elle a demandé l’autorisation de son mari de se rendre chez ses parents. Mais pour elle, c’était une occasion d’aller chez son troubleur de foyer. Son mari n’a pas accepté. Et un autre jour, la femme insista et c’est comme si le mari avait compris l’intention de sa femme. Dans la nuit du jeudi à vendredi, la femme cuisina un plat d’une qualité indescriptible. Elle était dans la case avec son mari et il fallait vaille que vaille aller chez son ami. Aux environs de minuit, tout était calme et on entendait le bruit lugubre des hiboux et des chiens. A 4 heures du matin, elle s’est levée sans attirer l’attention de son mari, elle prend la calebasse et quitte la maison. Elle se dirigea du côté nord sans savoir qu’elle quittait définitivement son foyer. A 5 heures, son mari se lève pour faire ses ablutions et ne voit pas sa femme. Quelques heures après, l’homme a compris que quelque chose s’est passé. Il était allé à 9 heures pour puiser de l’eau pour se préparer pour aller à la prière de vendredi. Par après, il s’est dirigé vers sa bibliothèque et a pris son livre coranique. Il a lu quelques versets du coran, tout en implorant Dieu de rendre justice entre lui et sa femme. Il paraît que ce sont ses prières qui ont été exhaussées et la femme a été transformée en roche que le monde entier voit comme ça », a t’il expliqué avant de préciser:

Sélectionné pour vous :  Labé : un jeune de vingt ans meurt électrocuté au quartier Dow Saarè

« Cette roche existait depuis le temps immémorial mais la dame n’a été découverte qu’en 1937. Quand ils ont observé cette roche, une femme avait dit que cette roche ressemblait à la femme du commandant blanc. En 1999, Mali avait eu l’honneur d’accueillir de nombreux ministres au temps du régime de Lansana Conté. L’honneur de la dame a été lavé et le nom Néné Foutah lui a été attribué », a t’il ajouté.

A rappeler que la préfecture de Mali a aujourd’hui environ 50 sites touristiques qui peinent à être valorisés par les autorités.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...