Sélectionné pour vous :  Guinée : Les enseignants contractuels acceptent de passer un concours de formalité en signant un protocole d'accord avec le gouvernement

Conakry: le Club des jeunes filles leaders de Guinée célèbre en différé la journée internationale de la jeune fille

« Chaque engagement est une victoire ». C’est sous cette thématique que le club des jeunes filles leaders de Guinée a célébré dans la soirée de ce 13 octobre 2023, la journée internationale de la jeune fille. Dans un réceptif hôtelier, l’occasion a été mise à profit avec les partenaires, pour renouveler la volonté de lutter contre les violances basées sur le genre, notamment les cas de viol qui sont devenus récurrents en Guinée.

C’est une journée célébrée en différé par le club des jeunes filles leaders, qui estime qu’elle reste une opportunité pour solliciter auprès des décideurs, l’application stricte de la loi afin de pouvoir gagner le pari de mettre fin au phénomène de viol en particulier, mais aussi à toutes les formes de violences basées sur le genre en Guinée.

« La sollicitation du club en célébrant cette journée, c’est d’attirer l’attention de toutes les parties prenantes sur le fait que les organisations de jeunes peuvent changer la donne et elles peuvent faire quelque chose. Les organisations de jeunes ne sont pas que des simples enfants comme on nous traite, de sorte qu’on ne puisse pas avoir confiance en leur travail. Il faut que chacun puisse les accompagner dans l’exécution de leur travail », a déclaré la Directrice exécutive du club qui poursuit en ces termes :

« Pour changer la donne en matière de violences sexuelles en Guinée, il faut veiller à appliquer strictement les textes de loi. Pour nous, c’est extrêmement important. Il faut que le gouvernement s’engage à appliquer les engagements, les recommandations mais aussi, les politiques nationales en matière de violences basées sur le genre en Guinée », a-t-elle lancé.

Sélectionné pour vous :  Hawing Guillaume signe et persiste : "La stabilité de l'homme, dépend de l'humeur de la femme"

À travers l’aide de l’Office de protection du genre et de mœurs (OPROGEM), de la médecine légale et du service central de protection des personnes vulnérables, le club des jeunes filles leaders de Guinée dans son programme de protection et de promotion des droits des femmes, a sauvé selon Kadiatou Konaté, « plus de 183 jeunes filles du mariage précoce, plus de 60 filles de mutilation génitale féminine et a accompagné plus de 395 victimes de violences sexuelles. En prise en charge médicale, sanitaire, juridique et psychologique », a-t-elle fait savoir.

Autre ambition pour le club des jeunes filles leaders de Guinée en célébrant cette journée, c’est de participer à la création d’un monde sûr dans lequel toutes les filles et femmes vivront librement et sans être considérées comme étant une couche vulnérable.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...