Sélectionné pour vous :  Conflit domanial à Conakry : Un journaliste et sa famille mis dehors par un magistrat

Insécurité à Boké : un réseau de présumés criminels démantelé, plusieurs motos saisies

C’est le Parquet du tribunal de première instance de Boké qui a confirmé l’information jeudi, 4 janvier 2024. Ce sont au total (7) personnes soupçonnées d’avoir commis des cas d’assassinat et de vols de motos qui ont été arrêtées. Ces présumés criminels ont été interpellés par la BAC 18 de Kolaboui, d’après le procureur de la République près le TPI de Boké.

Interrogé, l’empereur des poursuites est revenu sur les circonstances de leur arrestation :

« C’est grâce à la promptitude et la vigilance de la Brigade Anti Criminalité N 18 de Kolaboui que nous avons mis les grappins sur ces malfrats au nombre de 7 et la saisie de 9 motos volées. Comme vous le savez autant que moi au courant du mois de décembre, dans le ressort de notre parquet à Kamsar, Kolaboui et Boké, nous avons enregistré trois cas d’assassinant, deux tentatives d’assistanats et plusieurs cas de vols de motos. Donc, face à la recrudescence de cette criminalité, il était important et impérieux de mettre les services de défense et de sécurité particulièrement en branle pour rechercher et interpeller ces personnes. C’est dans cette optique qu’ils ont été arrêtés et conduits directement au TPI pour être entendus par un juge », a Amadou Oury Diallo avant d’ajouter :

« Tous ces trois cas ont un dénominateur commun. Les victimes exerçaient les mêmes fonctions parce qu’il s’agissait de jeunes conducteurs de taxi moto qui ont été déplacés la nuit dont leur corps ont été retrouvés ligotés, la bouche et le nez bandés avec de la colle Scot. En plus de ces personnes, on a réussi à saisir neuf (9) motos volées au cours de la même opération », a-t-il précisé.

Sélectionné pour vous :  Doumbouya et Cie ont-ils échoué dans la conduite de la transition ? : "D'autres Guinéens plus honnêtes et compétents vont le faire à leur place" (Aliou Bah)

Plus loin, le magistrat debout a rassuré la population : « Je vous rassure que ces différents cas de crimes ne resteront pas impunis et les auteurs seront recherchés, arrêtés et punis à la hauteur de leur forfaiture. Je profite de l’occasion pour remercier la brigade de recherche numéro 18 de Kolaboui pour leur professionnalisme dans la lutte contre le grand banditisme ».

Depuis l’arrivée massive des entreprises minières à Boké, les cas d’assassinat, de vols, d’agression à main armé et de viols sont devenus récurrents dans cette zone économique spéciale. Pour mettre fin à cette insécurité grandissante, les autorités invitent la population à collaborer avec les forces de défense et de sécurité.

 

Boké, Bailo Bah pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...