Sélectionné pour vous :  Le SG de la FIDH sur l’an 1 du procès du 28 septembre : « Le bilan est satisfaisant parce que le procès se déroule conformément aux standards internationaux »

Le président des journalistes de Kankan à Doumbouya: « Le péché est plus dangereux qu’une bombe atomique »

Au cours d’un point de presse organisé ce mardi à la Maison de la Presse de Kankan, le président des journalistes de Kankan s’est adressé au Général Mamadi Doumbouya, président de la transition. Faisant référence aux difficultés rencontrées par les journalistes notamment la censure de certains médias privés, Laye Famo Condé a estimé que ce gouvernement était en train de pécher contre la population. Ce, malgré les promesses non tenues, dit-il.

Pour Laye Famo Condé, le Général Mamadi Doumbouya devrait comprendre que le péché est plus grave qu’on ne puisse l’imaginer.

« En tant que médias, nous sommes des acteurs incontournables pour le développement d’un pays, pour la paix sociale. Je suis profondément préoccupé par le traitement réservé aux médias en Guinée, un pays indépendant depuis 65 ans. Je pense que nous devrions plutôt poser des fondations pour le développement durable de ce pays. Actuellement, tous les regards sont tournés vers la Guinée. Lors de la prise de pouvoir, les promesses étaient rassurantes, mais nous constatons un écart entre les discours et les actions aujourd’hui. Je pense qu’il est nécessaire de revoir la situation. Mais ce que je voudrais demander au président, c’est de faire très attention au péché. Le péché est plus dangereux qu’une bombe atomique, plus dangereux qu’un champ de bataille. Il doit faire très attention car son gouvernement joue avec la vie des pères de famille, des enfants du pays.>> a lancé Laye Famo Condé à l’adresse du président de la transition.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Justice : vers un règlement à l'amiable de l'affaire Barreau de Guinée-contestataires du CAPA 2021
Laisser une réponse
Share to...