Sélectionné pour vous :  Guinée : Les 13 journalistes arrêtés sont libérés, en attendant l'ouverture de leur procès 

Labé : plusieurs ateliers de menuiserie ravagés par un incendie, les pertes estimées à plus de 100 millions gnf

Dans la nuit du lundi à mardi, au moins 9 ateliers de menuiserie ont été réduits en cendres. Le sinistre s’est produit au quartier Mairie, dans la commune urbaine de Labé. Selon nos informations, c’est aux environs de 2 heures que l’incendie s’est déclaré et un court circuit serait à l’origine.

Interrogé par notre correspondant, Alpha Maci, l’une des victimes, a expliqué les circonstances dans lesquelles il a été alerté de ce cas d’incendie.

« C’est aux environs de 2 heures du matin que le voisinage m’a appelé pour me dire que l’incendie s’est déclaré dans mon atelier. Quand je suis arrivé , j’ai trouvé qu’il y avait trop de flammes et finalement grâce au concours du voisinage et de certains conducteurs de taxis motos, nous avons maîtrisé les flammes. C’est un court circuit qui est à l’origine de ces dégâts. Nous avons perdu du bois, des meubles bref beaucoup de choses. Il y a au moins 20 machines qui sont parties en fumée et vous verrez une seule machine qu’on achète au moins à 10 millions etc. Nous avons appelé à 2 heures les agents de l’EDG qui ont finalement coupé le courant. J’invite donc les autorités et les personnes de bonne volonté à nous aider pour pouvoir reprendre nos activités », a-t-il fait lancé avant que Ramadan Diallo, une autre victime ne renchérisse:

« Moi, j’étais à la maison quand j’ai été réveillé par un appel d’un voisin. Cela a coïncidé que le courant était parti et par après j’ai pas pû dormir. Quand ils m’ont alerté , j’ai pris la moto et je me suis rendu au quartier Mairie. Une fois arrivé, j’ai aperçu les flammes à une longue distance. J’ai trouvé que le voisinage et certaines personnes nous assistaient pour éteindre les flammes. A l’heure qu’il fait, j’ai du mal à vous dire exactement combien j’ai perdu dans cet incendie. Les pertes peuvent aller au delà de 100 millions de francs guinéens. J’invite surtout les agents de l’EDG à procéder des fois à un contrôle des installations. C’est par ça que nous pouvons prévenir les risques d’incendie », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Guinée : Les 13 journalistes arrêtés sont libérés, en attendant l'ouverture de leur procès 

Aussitôt informé, l’un des membres du syndicat de la filière bois s’est rendu sur les lieux pour s’enquérir des réalités. Sarifou Sow a tout d’abord déploré les pertes avant de lancer un appel aux autorités à faire tout pour rendre le camion du service de la protection civile opérationnel.

« C’est à 4 heures du matin que j’ai été alerté sur ce cas d’incendie. Moi j’étais à Tountouroun au moment des faits. Il s’agit au total de 9 ateliers de menuiserie qui ont pris feu. Imaginez qu’une seule machine est vendue entre 10 à 20 millions. Et là, ils ont perdu au moins 10 voire 15 machines. C’est grâce au chauffeur de l’ancien chef du quartier Mosquée qu’ils ont pu maîtriser les flammes. Donc, je vais inviter non seulement les autorités régionales, préfectorales, communales à unir leurs forces pour dépanner le camion du service de la protection civile. Actuellement, la ville de Labé est en manque de ce service aussi important. Et voilà les conséquences que cela engendre. Donc, ils doivent tout faire pour dépanner ce camion dans un bref délai », a-t-il lancé.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...