Sélectionné pour vous :  Mission de la COPAD à Abuja : '' le Nigeria est toujours ouvert au tourisme'' (Dr Édouard Zoutomou Kpogomou)

Kankan: la grève des enseignants contractuels impacte la rentrée scolaire, selon leur vice coordinateur

Les écoles guinéennes ont rouvert leurs portes ce mardi, 3 octobre 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Dans la commune urbaine de Kankan, la première journée a été marquée par l’absence massive des élèves dans presque tous les établissements de la place.

À cela s’est ajoutée la mise à exécution de la menace des enseignants contractuels qui ont boycotté les salles de classe, selon Namory Camara, vice coordinateur des enseignants contractuels de la région de Kankan.

« Avant-hier, j’ai passé un communiqué dans les différentes radios en informant les enseignants contractuels de rester à la maison jusqu’à nouvel ordre. Nous avons envoyé une délégation à Conakry, et tant que la délégation ne se retourne pas, pas de rouverture pour les enseignants contractuels. Cette décision reste maintenue », a insisté Namory Camara, vice coordonnateur des enseignants contractuels de Kankan avant de répondre aux autorités régionales qui se réjouissent de la présence massive des contractuels dans les salles de classe.

« Les contractuels sont tous restés à la maison. Ceux qui disent que les enseignants contractuels ont répondu à l’appel, c’est pas vrai. Vous-même vous avez vu que le constat est très amer. Les écoles sont restées vides d’enseignants mais les autorités ne veulent pas reconnaître cela. Ils veulent amadouer les gens alors qu’ils savent que ça ne peut pas aller sans les contractuels », a-t-il démenti.
Pour le respect de leur décision, la coordination régionale des enseignants contractuels de Kankan a déployé une équipe de contrôle dans les écoles.
« Nous avons formé un groupe de personnes pour sillonner les établissements, pour voir réellement quels sont les enseignants contractuels qui sont en situation de classe. Donc, cette équipe est sur pied et va continuer le travail jusqu’à notre satisfaction. Tout enseignant qui sera appréhendé en situation de classe, nous allons remonter son nom à Conakry et pendant la paie, je ne dis pas que ces contractuels n’auront pas leurs salaires mais ils vont traîner derrière. Parce que c’est une manière de trahir les amis pendant que nous avons décidé de boycotter », a expliqué Namory Camara, vice coordonnateur des enseignants contractuels de Kankan.

Sélectionné pour vous :  Guinée : la Banque mondiale réitère sa volonté d’accompagner le secteur halieutique

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...