Sélectionné pour vous :  Souleymane Keita aux militants du RPG AEC: "Notre adversaire, c'est notre désunion. Notre adversaire, c'est la confusion interne"

Kindia : des femmes du grand marché dans la rue pour exiger l’ouverture immédiate de leurs boutiques

Des femmes du grand marché de Kindia ont battu le pavé ce mardi, 20 juin 2023 pour exprimer leur colère face à la fermeture de leurs boutiques et magasins. Du marché jusqu’à la commune, elles ont bloqué la circulation pendant plusieurs heures pour obtenir gain de cause. Elles dénoncent l’« irresponsabilité » des autorités communales.

En effet, ces femmes rouges de colère disent avoir payé les frais de location à la commune et à un autre particulier du nom de Sambassa. Un soit disant bailleur leur aurait demandé de verser les frais de la location à une banque de la place pendant qu’elles ont déjà payé à la commune. Bilguissou Diallo, l’une des manifeste, a donné quelques informations :

« Les boutiques que nous occupons, c’est Alpha Condé qui a construit ce marché et c’est les responsables de la commune qui nous ont attribué les places. Hier, vers la soirée, nous avons vu des agents en uniforme occuper le marché. Arrivées au marché ce matin, nous avons trouvé que toutes nos boutiques et magasins sont fermés par ces agents. Nous avons nos marchandises dans les magasins et ça risque de pourrir. Eux, ils disent que c’est Sambassa qui leur a demandé de fermer nos magasins jusqu’à ce qu’on paie le loyer pendant que nous avons déjà payé à la commune. Donc, on ne peut pas payer 2 fois. On ne peut pas donner de l’argent à Sambassa et payer la commune au même moment. Il faut que la commune nous dise à qui on doit payer le loyer. C’est pour cela on s’est mobilisées pour venir voir les autorités communales mais elles sont toutes sorties, ils ont fermé la cour », a-t-elle déploré avant qu’une autre victime du nom de Tata Sylla ne renchérisse :

Sélectionné pour vous :  Siguiri: le président de la délégation spéciale accusé par des conseillers de violer le contenu du code des collectivités pour ses intérêts personnels

« Nous avons décidé de bloquer la route pour nous faire entendre. Nous avons compris que Kindia n’a pas d’autorités communales. Comme la commune ne peut pas nous dire la vérité, nous aussi, il n’y aura pas de circulation ici jusqu’à ce que nos boutiques soit rouvertes », a-t-elle prévenu.

 

Toutes nos tentatives pour avoir la réaction des autorités communales sont restées vaines.

 

 

Sam Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...