Sélectionné pour vous :  Siguiri: plusieurs quartiers dans le noir, malgré l'arrivée de deux groupes électrogènes de 2000 KVA chacun 

Dalaba : un bouvier prend une balle d’un voleur de bétail, à Boummi

L’acte s’est passé à Boummi, un village situé à 7 kilomètres de la préfecture de Dalaba. Un bouvier a été fusillé par un voleur de bétails tard dans la nuit, aux environs de 2 heures du matin, apprend-on. Selon les informations confiées au correspondant de siaminfos.com par la victime, ce voleur qui serait originaire de la préfecture de Mamou, s’est rendu dans ce troupeau pour « voler » les bœufs en estimant que personne n’y était.

Constatant la présence d’un bouvier, il l’a fusillé à l’aide d’une arme. Malgré la blessure légère, le bouvier s’est battu pour le maitriser avant que les citoyens ne viennent au secours.

Interrogé, Abdoulaye Djibril Diallo, la victime, est revenu sur les circonstances de cette attaque qui a eu lieu le dimanche dernier : « Cet homme est venu à 2 heures du matin. Il quittait la brousse pour venir me trouver dans mon troupeau. Quand il est venu, il ne m’a pas trouvé là où je passe la nuit. Je m’étais déplacé pour faire le tour du troupeau. Je lui ai vu en regardant les bœufs avec une torche en mains. Pour moi, c’était un chasseur mais finalement, j’ai compris que c’est un voleur. Entre temps, je me suis courbé pour ne pas qu’il me voit. Ainsi, il a compris qu’il y avait quelqu’un. Il est donc parti vers la haut », nous-a-t-il confié avant de poursuivre :

« Je me suis levé pour tomber sur lui d’un seul coup. Mais comme il avait une arme, il m’a fusillé directement sur mon côté. Ceci m’a blessé un peu. Je me suis fait comme mort. Il est venu me fouiller en prenant ce que j’avais sur moi (dossiers, ndlr). Après je me suis levé et nous nous sommes pris en bagarre pendant presqu’une heure du temps puisque son arme était tombée. J’ai pu le maitriser tout en l’attachant avec une corde des bœufs. Ainsi, j’ai pris mon téléphone pour appeler une de mes connaissances au village. Celui-ci a informé les jeunes ils sont venus. Nous l’avons pris pour l’envoyer à la gendarmerie. Maintenant là, il est détenu à la gendarmerie de Dalaba. Quand à moi, je suis sous soins intensifs à domicile », a fait savoir Abdoulaye Djibril Diallo.

Sélectionné pour vous :  SLECG : Aboubacar Soumah et Kadiatou Bah acceptent de tenir le congrès sous le signe de la réconciliation 

Il est à signaler que parmi les 20 prisonniers évadés à la prison civile de Pita, les réputés « voleurs » de bétails font partie.

 

 

Jacques Kamano pour Siaminfos.com

 

 

 

Laisser une réponse
Share to...