Sélectionné pour vous :  Le DCE de Matoto aux enseignants contractuels : "Si l'Etat promet, il réalisera toujours sa promesse"

La CRIEF dément les avocats de Kassory Fofana : « Il n’est pas en réanimation et sa réponse est audible »

Le procès dans l’affaire ministère public et l’État guinéen contre l’ex Premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana tire vers sa fin sans que le prévenu ne comparaît au moins une seule fois devant la chambre de jugement de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF).

A l’audience de ce lundi, 17 juillet 2023, la Cour a déploré les sorties médiatiques des conseils du prévenu à l’occasion du transport judiciaire qu’elle a effectué récemment sur le lieu d’hospitalisation de l’ex premier ministre. Si ses avocats soutenaient que le prévenu est en réanimation, le juge Francis Kova Zoumanigui a déclaré que Dr Ibrahima Kassory Fofana ne se trouve pas dans un état de réanimation et sa voix reste audible.

« On doit rester sereins. Le bruit de la Cité ne doit pas nous émouvoir. Seulement, il faut préciser ceci. Nous y sommes allés, il ne se trouvait même pas dans cet état. Le procès-verbal d’interrogatoire est versé dans le dossier. On doit se ressaisir. On ne doit pas nous perturber. Nous devons rester sereins, parce que nous cherchons à appliquer les textes. Nous y sommes allés, le procureur était présent, le représentant de l’État, ses conseils aussi étaient là. Au départ, monsieur Kassory a usé des gestuelles en nous faisant savoir qu’il ne pouvait pas du tout bouger. La Cour a pris le soin, puisqu’on savait qu’il n’allait pas répondre aux questions, nous lui avons posé la question qu’est-ce que vous désirez alors pour votre état ? En présence de tous, il a parlé de manière audible. Et on rappelle que la Cour s’est rassurée même de l’état dans lequel il était. C’est dans une cabine d’hospitalisation de deux lits, pas dans une salle de réanimation. Dans cette cabine d’hospitalisation, il a parlé clairement avec un bon mouvement en nous disant clairement : monsieur le président, envoyez-moi à l’extérieur. Sa réponse était lucide. Encore une fois, il n’est pas en réanimation et sa réponse est audible », a-t-il laissé entendre.

Sélectionné pour vous :  CRIEF : l'affaire Diouldé Diallo, ex DG de la SEG et son comptable reportée à la demande des parties au procès

Face à cette situation, après avoir écouté toutes les parties, la Cour a déclaré clause l’instruction et a renvoyé l’affaire au 20 juillet pour les réquisitions et les plaidoiries. Ce, en application des dispositions de l’article 531 du Code de procédure pénale.

 

Depuis la CRIEF, Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...