Sélectionné pour vous :  Guinée : le gouvernement et la SEG lancent officiellement le 22e congrès de l'Association Africaine de l'Eau et de l'Assainissement 

Labé: abandonnée depuis plusieurs années, la maison des jeunes de Tountouroun dans un état piteux

Complètement dégradée, décoiffée et dans un piteux état, c’est l’image que présente la maison des jeunes de Tountouroun. Située à 12 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Labé, la maison des jeunes de Tountouroun est inaccessible à la jeunesse depuis plusieurs années.

Aujourd’hui, cet établissement municipal qui favorise l’accueil et les échanges entre les jeunes est en ruine. De passage dans cette sous préfecture, le correspondant de votre quotidien siaminfos.com s’est entretenu avec le directeur sous préfectoral de la jeunesse sur la situation de cette maison abandonnée.

Interrogé, Mamadou Cellou Sow a déploré l’état dans lequel se trouve cette maison des jeunes avant d’apporter des précisions sur sa fermeture. A en croire notre interlocuteur, cette maison des jeunes a été fermée pour mauvaise gestion.

« C’est effectif, la maison des jeunes a été fermée en 2005 pour mauvaise gestion. C’est la jeunesse elle-même qui avait sollicité sa fermeture. Les jeunes avaient en ce temps besoin d’argent et vu que le bureau de la DSPJ d’alors était dans l’incapacité de leur donner ce montant, ils ( les jeunes ) ont sollicité à ce qu’elle soit fermée. A date, elle est complètement dégradée, décoiffée et dans un piteux état. A l’heure qu’il fait, elle est inaccessible et la jeunesse de Tountouroun n’a pas officiellement un lieu de divertissement et d’échanges si ce n’est le stade sous préfectoral », a-t-il expliqué avant de renchérir:

« Actuellement, les jeunes me réclament cette maison des jeunes. Et en ma qualité de directeur sous préfectoral de la jeunesse, j’ai à plusieurs reprises écrit au maire et au sous-préfet de ma juridiction mais jusque là, nous n’avons pas eu de suite favorable. Je sais que ça ne sera pas facile d’obtenir gain de cause parce que les sages de Tountouroun aussi s’étaient invités dans la danse lors de la fermeture en 2005 de cette maison des jeunes. Les jeunes de Tountouroun ne sont pas épanouis parce que nous manquons d’infrastructures dédiées à la jeunesse. Nous sommes obligés d’aller soit a Pillimini, Sannoun ou Dalein pour nous recréer. Cette situation nous déshonore mais nous ne pouvons que rester à l’écoute des autorités communales et sous préfectorales pour espérer un jour voir notre maison des jeunes rénovée et accessible à toute la jeunesse de Tountouroun », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Guinée : Cellou Dalein dénonce la "folie liberticide" de la junte contre la presse

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...