Sélectionné pour vous :  Doussou Condé reprend la parole : "Le régime de Mamadi Doumbouya est isolé, il est déconnecté du peuple"

Labé : les journées nationales de concertations lancées par les autorités 

Le ministère de la Promotion Féminine de l’Enfance et des Personnes Vulnérables a lancé les journées nationales de concertation à Labé ce vendredi, 17 mai 2024. La cérémonie qui a eu lieu dans l’amphithéâtre ENI-CFP a connu la présence des autorités régionales, préfectorales et des membres de la délégation spéciale de Labé. Le thème retenu est : « Au-delà des préjugés, le social au service du développement ».

A sa prise de parole, Fatoumata Diakite, inspectrice régionale de l’action sociale de la promotion féminine et des personnes vulnérables a révélé des détails sur la portée de ces journées.

« La vision de son excellence le Général Mamadi Doumbouya est de faire du social l’un des piliers de la transition. Le thème de cette journée régionale de concertations n’a pas été choisi au hasard. Avant tout, il s’inscrit dans la vision du Premier ministre, chef du gouvernement qui recommande le renforcement de la synergie entre toutes les parties impliquées dans l’accomplissement de la mission gouvernementale au bonheur de la population guinéenne afin de parvenir dans des délais raisonnables à améliorer les conditions d’existence des femmes, des enfants, des personnes âgées et des personnes vulnérables. Outre l’alignement du thème de la présente journée, il est important de souligner qu’il repose sur des constats visibles et réels exprimés dans la plupart des statistiques sur la condition de la femme, l’épanouissement de l’enfant et la sécurité des personnes âgées. Monsieur le gouverneur comme vous l’avez sûrement constaté, la région fait face à des défis notamment en termes d’expertises dont les renforcements de logistique est nécessaire pour mieux coordonner des opérations sur le terrain. Les défis que rencontrent les personnes vulnérables sont élevés et interpellent tous les acteurs du développement. Toutefois, je profite de cette occasion pour inviter tous les participants à cette journée à un examen critique des thématiques qui feront l’objet de discussions pour garantir tout le succès à cette rencontre », a-t-elle fait savoir.

Sélectionné pour vous :  Morissanda Kouyaté fait une mise au point : « La Guinée n’a pas quémandé, nous n’étions pas demandeurs de céréales »

Pour sa part, le gouverneur de région, le colonel Robert Soumah a fait cas des attentes du gouvernement avant de solliciter le renforcement des liens d’actions entre les différents ministères ayant en commun le service social de base.

« La préoccupation de ces femmes, enfants et des personnes vulnérables qui n’échappe à personne est prioritaire aux départements en charge de la sécurité, de l’éducation ou encore du micro crédit pour ne citer que ceux-là. En faisant en sorte que le social et la prospérité commencent par les personnes vulnérables et c’est tout un chantier pour le projet. Mais, je vous rassure qu’en plaçant le social au sommet de ces priorités, le président de la République a bien réfléchi et analyse cette question pour dire que si nous voulons faire face au développement et à la prospérité, mettons d’abord en place un tissu cohérent, raccordé et résistant au temps et à l’histoire. Au cours de mon intervention, je formule le souhait que les échanges de cette journée mettront une lumière sur le changement et faire de la région, une cité de prospérité et de bonheur pour chacun et tous. Les autorités régionales par ma voix vous rassurent de notre disponibilité et engagement indéfectible pour les droits des femmes, filles et personnes vulnérables dans la région tout en déclarant ouvert la journée régionale de concertation », a-t-il indiqué.

 

Labé, Bachir Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...