Sélectionné pour vous :  Boké: à cause de l'insécurité et du manque de clients, des commerçants du marché 400 Bâtiments le renient et déménagent au marché Hangar

Labé : par maladresse, un enfant ouvre le feu sur deux de ses amis, à Kompanya

Un jeune a accidentellement ouvert le feu sur deux autres à Kompanya, quartier relevant de la commune urbaine de Labé. Lacte s’est produit dans la soirée du lundi, 12 février 2024 au moment où ces enfants revenaient d’un four à brique traditionnelle. Selon nos informations obtenues d’une source locale, c’est sur ce chemin qu’ils sont passés par un jardin où ils ont aperçu le fusil.

Interrogé depuis son lit de malade, Mamadou Oury Diallo, élève, âgé d’une douzaine d’années est revenu sur le déroulement des faits.

« Nous étions partis dans un four à brique et finalement on est passé au jardin. Quand l’un d’entre nous a vu un fusil qui était posé à côté, il l’a pris. Entre-temps, Mamadou et moi étions devant. Et la troisième personne nous a visé et a ouvert le feu. Le fusil appartient à un certain Elhadj Bouba Dantary », a-t-il expliqué.

Après l’incident, les deux victimes blessées aux pieds ont été transportés d’urgence à la traumatologie de l’hôpital régional de Labé pour des soins. Interrogé, Tidiane Sougoulé, médecin chef à la traumatologie est revenu sur les circonstances dans lesquelles il a reçu les blessés.

« C’est hier à 18 heures que nous avons reçu deux enfants âgés respectivement de 11 et 9 ans venus pour des lésions tissulaires au niveau des membres inférieurs, suite à un accident de fusil. Ils ont été reçus au bloc et ont bénéficié des premiers soins. Ils ont été par la suite dirigés au pavillon pour une hospitalisation. Pour le moment, leur état est stable. Ce matin, on a réalisé un bilan pour voir ce que l’arme a causé comme dégâts. Leur pronostic vital n’est pas engagé et il suffit juste de voir au niveau des membres inférieurs s’il y a la présence des plombs ou d’une fracture. Je conseille juste aux parents de veiller sur les enfants et voir surtout avec quoi ils jouent quand ils sont ensemble. C’est pas une première. A chaque fois, nous recevons des cas similaires », a-t-il fait savoir.

Sélectionné pour vous :  Takana Zion en colère : « L’industrie de la musique est morte en Guinée parce qu’il n’y a aucune maison de distribution »

Au moment où nous quittions les locaux de l’hôpital, l’une des victimes âgée de 9 ans se tordait encore de douleurs.

 

Labé, Bachir Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...