Sélectionné pour vous :  Affaire vol d'armes au Camp Samoreyah : Quatre militaires condamnés à de lourdes peines par le Tribunal militaire de Conakry 

Labé : un homme âgé de 56 ans retrouvé mort au quartier Fady

Dans la nuit du mercredi, 14 février 2024, un corps sans vie a été découvert dans le quartier Fady, secteur Boussoura, dans la commune urbaine de Labé. La victime du nom de Mamadou Mouminy Diallo âgée d’environ de 56 ans, était originaire de Hore Fady, l’un des secteurs dudit quartier. Selon nos informations, ce sont des citoyens de Fady qui ont d’abord tenté d’alerter le président du conseil de quartier sur la présence de ce jeune, mais en vain.

Interrogé, le président du conseil du quartier Fady, Elhadj Abdourahmane Diallo a relaté les circonstances de cette découverte macabre.

« C’est aux environs de 14 heures que j’ai été appelé par des citoyens, mais malheureusement j’étais occupé à autre chose. Donc, je n’ai pas pu décrocher le téléphone. Par après, j’ai rappelé et mon interlocuteur m’a fait savoir qu’ils ( les citoyens) ont constaté la présence d’un jeune dans ce secteur Boussoura, mais qui semblait ne pas être en bonne santé. Immédiatement, j’ai pris mon véhicule et je me suis transporté sur les lieux. Quand j’ai aperçu le jeune au sol, de par mon expérience compte tenu de l’âge, j’ai compris qu’il ne présentait aucun signe de vie. Il avait donc rendu l’âme. Du coup, des citoyens ont commencé à venir à compte goutte. Le jeune qui est décédé se promenait juste dans la quartier et à ma connaissance, je ne connais aucune activité qu’il exerçait. J’ai instruit aux citoyens de ne pas s’approcher du corps, encore moins le toucher avant l’arrivée des forces de défense et de sécurité. Certains citoyens m’ont déclaré l’avoir vu aux environs de 3h et il était raccompagné à la maison par des jeunes avec lesquels il a passé la soirée. Je sais quand même qu’il avait l’habitude de quémander et de se diriger par après dans les buvettes. J’ai alerté surtout ces grands frères maternels qui se trouvent à Conakry. Il vivait avec sa femme à Hore Fady, mais cette dernière est en ce moment à Mali pour des soins. C’est le fils de mon grand frère qui est ce jeune qui a rendu l’âme », a-t-il expliqué.

Sélectionné pour vous :  Vote de l'amendement de l'article 36 des statuts de la Banque centrale par le CNT : un économiste alerte sur les graves conséquences de cette opération 

Poursuivant, le président du conseil de quartier de Fady a affirmé avoir alerté les agents du commissariat central de police qui se sont transportés sur les lieux.

« C’est moi-même en personne qui suis allé chercher le Commissaire Tamba à la police. Et ensuite, il a avisé le central à son bureau pour que la procédure soit accélérée. Du coup, on est revenu à Boussoura et ils ont procédé au constat. Par après, ils nous ont fait savoir qu’il fallait respecter la procédure et je les ai rassurés que nous sommes entièrement à leur disposition. Ils ont alerté le procureur et par après, ils nous ont rendu le corps pour l’inhumation », a-t-il ajouté.

Selon nos informations, la victime Mamadou Mouminy Diallo était originaire de Hore Fady, mariée à une femme et père d’un petit garçon de 5 ans.

A signaler que son inhumation était prévue ce jeudi 15 février 2024 à 10h au cimetière de yalaguè, dans le quartier Fady.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...