Sélectionné pour vous :  Une fille de 11 ans vi0lée et tuée à Dubréka : "Le sang coulait partout, même dans la partie intime", temoigne un proche

Procès de Dadis, Toumba et compagnie : << c'est un procès qui ne devrait pas s'ouvrir le 28 septembre>>, lâche Me Paul Yomba

Le procès des massacres du 28 septembre ouvert depuis un an et qui suit son cours normal au tribunal criminel de Dixinn délocalisé dans l’enceinte de la cour d’appel de Conakry est << très mal préparé>>, selon Me. Paul Yomba Kourouma. L’avocat indique que les acteurs essentiels de la scène judiciaire qui sont les avocats, ont été marginalisés.
Pour Paul Yomba Kourouma, ce procès attendu depuis treize longues années par les Guinéens et les victimes, ne devrait même pas s’ouvrir le 28 septembre 2022. Selon lui, au-delà de la bonne volonté qui a animé le président de la transition, les techniciens du département de la justice n’ont pas dit toute la vérité sur le démarrage dudit procès. D’où les difficultés constatées en termes du budget un an après le démarrage.
<< Les avocats ont été ségrégués, marginalisés et relégués au second plan au point qu’ils n’ont même pas été pris en charge par le budget, ni par les partenaires de notre pays. C’est un procès qui en réalité, ne devrait pas s’ouvrir le 28 septembre. Parce que sur le plan infrastructurel, vous constaterez que la bâtisse est loin de finir et que le jour même de l’ouverture, les travaux se poursuivait. Nous étions dans les situations très inconfortable, les avocats eux-mêmes devraient venir très tôt pour occuper les premières chaises, ceux-là même qui ont bâti l’édifice sont loin d’être payés, seuls peut-être les magistrats ont bénéficié de l’attention de nos autorités, les greffiers sont même payés que les avocats>>, a-t-il fait savoir dans l’émission  »Le Scanner » sur CAVI médias.

Sélectionné pour vous :  N'zérékoré : La Tabaski célébrée sous le signe de la cohésion sociale et de la prudence sur la route

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...